Effondrement d’un immeuble à Yamoussoukro : Bilan définitif, 10 morts et 19 blessés

Effondrement d'un immeuble à Yamoussoukro
Effondrement d'un immeuble à Yamoussoukro

Bilan effondrement immeuble . Le mercredi 14 juin dernier, la capitale politique vivait un drame. Celui de l’effondrement d’un immeuble en construction de quatre niveaux. Qui a endeuillé plusieurs familles et fait de nombreux blessés. 

Après 6 jours de recherche ce sont neuf (9) corps qui ont été retrouvés par les secours composés des groupements de et des forces de défense et de sécurité qui en assuraient la sécurité des lieux. Le Commandant des de Côte d’Ivoire, a fait le bilan de leur action sur le théâtre des opérations, hier lundi 18 juin 2018. Pour le patron des soldats de feu, les fouilles devraient pouvoir s’arrêter ce mardi 19 juin.

Ouvrier extrait des décombres de l'immeuble effondré de Yamoussoukro
Ouvrier extrait des décombres de l’immeuble effondré de Yamoussoukro

Car selon lui, les informations en leur possession montrent qu’il n’y a plus de corps sous les décombres. « Ce lundi 18 juin 2018, à 13h30. On peut dire qu’on a un bilan de 29 victimes recensées dont neuf (09) décès sur le site. Je ne tiens pas compte des décès qui auraient pu survenir à l’hôpital. On a extrait la dernière victime hier (dimanche 17 juin 2018 Ndlr) vers 21h30. Selon les renseignements reçus des populations, des parents ainsi que des ouvriers survivants, il ne resterait plus personne sous les décombres. Mais on reste encore dans le cadre d’un bilan provisoire, parce que tant que le site n’est pas totalement débarrassé, on ne va pas annoncer un bilan définitif.

A lire aussi : Inondations Abidjan, le bilan s’alourdit : 15 morts, voici les zones à risque

Donc actuellement, toutes les fouilles ont été faites, l’opération qui reste a conduire cet après-midi, ce sera l’enlèvement de tous les gravats. Avant que le mécanisme normal se mette en place, c’était l’implication de la population de façon désordonnée. On comprend leur émotion. Mais c’est une opération qui doit se gérer avec beaucoup de professionnalisme. Nos hommes savent le faire, ils savent comment ça se fait, mais une fois qu’on a pu contenir la foule et avec l’aide de nombreux secouristes (bénévoles) et même des ouvriers, on a pu effectuer des fouilles très ciblées pour atteindre les victimes qui étaient toujours coincées.

Il faut dire que nous avons pu sortir des gravats, les victimes, en respectant leur intégrité physique, parce qu’aucune victime décédée n’a été amputée ou déchiquetée au cours de cette opération menée dans les règles de l’art. » a-t-il fait savoir annonçant la fin des travaux de recherche sur le site.

A lire aussi : 

Inondations à Cocody : De graves révélations sur la corruption à la base de morts et de dégâts