Burkina: 39 morts, nouveau bilan de l’attaque du convoi minier SEMAFO

Le nouveau bilan de l’attaque du 6 novembre contre un de convoi de , près de Boungou à l’est du Burkina passe à 39 morts.

Le précédent bilan établi par les autorités faisait état de 38 morts. Reçu par le Premier ministre burkinabè , M. Desormeaux a souligné que ce drame avait eu des répercussions très importantes sur la vie de son entreprise.

« Sur les 240 personnes (employés, fournisseurs) transportées par le convoi de cinq autocars, 39 d’entre elles ont perdu la vie, une soixantaine sont blessées et une personne manque toujours à l’appel », a-t-il dit, cité par le service de presse du Premier ministre.

LIRE AUSSI: Burkina: 12 terroristes tués dans l’attaque de la gendarmerie de Foutour

M. Desormeaux a par ailleurs confié que les employés restés à la mine d’or de Mana à Boungou, la troisième du pays, étaient en train d’être évacués et que les opérations étaient actuellement à l’arrêt sur le site.

LIRE AUSSI: Burkina Faso: couvre-feu à Ouagadougou ?

Rappelant que la Société d’exploration minière en Afrique de l’Ouest (SEMAFO) était présente sur le site de Mana depuis 2008, il a assuré : « On ne parle pas de partir du  ».

Personnalités liées avec l’article