Caution 100 millions : un pauvre peut-il être président en Côte d’Ivoire ?

Maurice Kakou Guikahue, secrétaire exécutif du PDCI-RDA, s’exprime sur l’affaire de la caution présidentielle à 100 millions qui serait souhaitée par Ouattara.

« Même si d’aventure, il disait que la caution est à 1 milliard, nous au PDCI, on n’a aucun problème, on peut payer. Quel que soit le montant qu’il fixera, on va payer.

(…) Quand on veut mettre l’argent devant, on fait de l’exclusion. Ça veut dire qu’en Côte d’Ivoire, si vous êtes pauvres, vous ne pouvez même pas être président ? Même si vous êtes compétent, intelligent, que vous êtes pauvre, que vous ne pouvez pas avoir 100 millions, vous ne pouvez pas être candidat. Ça, c’est de l’exclusion.

LIRE AUSSI: Mamadou Traoré sur le casse de la Bceao, Tagro, IB… : « Soro a gardé le silence pour protéger les gens du RDR »

(…) Ça ne sert à rien. Nous sommes un pays en voie de développement. Ce que les gens oublient, ce n’est pas le candidat qui paye mais les populations. Prenons pour exemple Laurent Gbagbo en 1990. La première caution en 1990 a été payée par les agriculteurs de Dabou. Donc, si le Président Ouattara monte la caution, il y a des gens qui payeront pour les autres partis et il sera surpris ».

Personnalités liées avec l’article