« C’en est terminé pour Ouattara, 2020 se conjuguera sans lui »

Apollos Dan Thé décrypte les chances du président Ivoirien à la présidentielle. Pour lui, « 2020 se conjuguera sans Alassane Ouattara »

À l’analyse, TOUT indique que le régime Ouattara est à sa fin. C’est de l’international que Ouattara a puisé sa force, c’est aussi de l’international que ses boulons commencent à être dévissés un à un.

C’est l’international qui a créé le RHDP, c’est aussi l’international qui a démembré le RHDP. Les éloignements de Bedié et de Soro de Ouattara ont été dictés par l’international.

LIRE AUSSI: Lazare Koffi Koffi rend hommage à « Afrique Média »: « Ils ont étouffé ma voix, car je suis la voix des sans-voix »

C’est fort des conseils et assurances de international que Bedié et Soro ont eu le courage de prendre leurs distances de Ouattara, et Ouattara ne peut RIEN leur faire parce qu’il sait que ce sont les tuteurs qui les poussent à couper les liens.

LIRE AUSSI: Bédié sur le coup d’Etat de 1999: « Guéi a cité les partis politiques pour qui le putsch a été fait »

Dans la foulée le dossier des enfants dans les plantations de cacao est réveillé et les sanctions économiques planent comme une épée de Damoclès. La pression sur Ouattara est visible, son heure a sonnée. C’en est terminé pour Ouattara, 2020 se conjuguera sans lui.

Personnalités liées avec l’article