Cheick Boikary Fofana plaide « pour une intégration de l’éducation islamique au système éducatif national »

Cheick Boikary Fofana
Cheick Boikary Fofana

, président du () de Côte d’Ivoire a plaidé le samedi 26 mai 2018, à l’hôtel Radisson Blu d’Abidjan pour une intégration du au .

« La société ivoirienne est confrontée à une dépravation des mœurs sous le regard passif des autorités. La dépravation des mœurs donne lieu à des inconvénients fâcheux. Elle entraine des conséquences d’ordre social, politique et économique. Le constat négatif est perceptible, réel et malheureusement éloquent. Cela entraine sous nos yeux la dégradation de la qualité de la vie et le vivre ensemble prend un coup ».

Nous lançons un appel pour une intégration du système éducatif islamique au système éducatif national

De plus, « C’est en réagissant positivement et solidairement que nous pourrons combattre la déchéance à laquelle nous assistons. La bonne moralité doit déboucher sur la bonne intégration sociale. Devenir l’ivoirien nouveau, doit passer nécessairement par les vertus que sont la bonne moralité et la bonne conduite aussi bien dans ses rapports horizontaux avec ses semblables que dans ses rapports verticaux avec son seigneur. L’engagement du Conseil Supérieur des imams, c’est le combat de l’éducation au plan national » a-t-il continué.

A lire aussi : Crime rituel sur le petit Bouba, cheikh Boikary Fofana : « Où va notre monde ? »

Par ailleurs, il a dit : «  Nous lançons à nouveau et avec insistance, un appel aux autorités pour une intégration adaptée du système éducatif islamique au système éducatif national. Cela permettra à plus de deux millions d’enfants à travers le pays de bénéficier d’un enseignement officiel qui les mettra sur le même pied d’égalité que tous les autres enfants, tout en bénéficiant d’une éducation religieuse, gage de leur stabilité et intégrité morale ».

Enfin, il a conclu en exprimant sa gratitude au chef de l’Etat , pour ses nombreuses actions en faveur des différentes religions en Côte d’Ivoire et particulièrement de la communauté musulmane.

Prince Beganssou

Le Cosim soutient Tariq Ramadan et reste muet sur les marabouts des crimes rituels

Personnalités liées avec l’article