CHU de Yopougon: que va faire Aka Aouélé ?

Dr s’est enquis des difficultés dans plusieurs Centres hospitaliers et universitaires (CHU) et hôpitaux  de Cocody et de .

Cette visite qui a démarré vendredi dans plusieurs établissements sanitaires à l’intérieur du pays précisément dans la région du N’zi et du Gboklè s’inscrit dans la vision du gouvernement d’offrir aux ivoiriens un bien-être à travers des soins de santé de qualité.

Au , mardi, le ministre Aouélé s’est rendu compte que cet établissement était confronté à un problème de ressources humaines. Il a également constaté un retard dans la réhabilitation et la construction des blocs opératoires.

A Angré dans la même commune, le représentant du gouvernement a pu se rendre compte que le lit du bloc de chirurgie obstétricale du CHU n’est pas conventionnel et que l’amphithéâtre de télémédecine  n’est pas totalement équipé.

A LIRE AUSSI : Présidentielles 2020: l’UDPCI propose Albert Mabri Toikeusse à l’investiture du RHDP

A la formation sanitaire et communautaire de Yopougon-Wassakara, Aka Aouélé a visité un nouveau bâtiment abritant des blocs opératoires et une maternité. Il a été informé des problèmes d’électricité, d’eau, de groupe électrogène et bien d’autres tout en déplorant le retard accusé dans la livraison du bâtiment.

Toujours à Yopougon, à l’hôpital général de Yopougon Attié, le ministre Aka et sa délégation ont été plus que déçus de la supercherie des maîtres d’ouvrages engagés dans les travaux de réhabilitation et de construction de plusieurs bâtiments. Un retard qui met quasiment en péril l’administration des soins de santé primaires après la fermeture annoncée du CHU de Yopugon, le 1er novembre prochain.

A LIRE AUSSI : Depuis Tokyo Amadou Koné réagit: « le ministère des transports n’est pas responsable de l’existence des syndicats »

« Je constate qu’il va être difficile dans l’état où nous sommes d’envisager la fermeture du . Mais en même temps le est un problème parce que l’établissement a vieilli et est dans un état de délabrement au quotidien. » s’est inquiété Dr Aouélé qui reste tout de même confiant.

Aka Aouélé au CHU de Yopougon

« Nous sommes ici à la recherche de solution pour apporter des soins de santé de qualité et de proximité aux populations selon les instructions que nous avons reçu du Premier ministre, , sous la haute autorité du président de la République . », a-t-il affirmé.

A LIRE AUSSI : Yopougon: le maire interdit les « Woro woro sauvages »

Le gouvernement ivoirien  a consacré près  833 milliards F CFA, soit 1,27 milliards d’euros, à des investissements dans le secteur de la santé sur la période 2018-2020. L’enveloppe est affectée principalement à la construction d’infrastructures et au recrutement des ressources humaines nécessaires pour assurer aux Ivoiriens des soins de meilleure qualité, plus proches des standards internationaux, rappelle-t-on.

Personnalités liées avec l’article