Article 185 Code pénal ivoirien : Mamadou Traoré dénonce une tentative de museler l’opposition par le RHDP

Mamadou Traoré, cadre du GPS de Guillaume Soro
Mamadou Traoré, cadre du GPS de Guillaume Soro, © Crédit Photo DR

Mamadou Traoré, figure de l'opposition ivoirienne, s'est prononcé contre la modification de l'alinéa 1 de l'article 185 du Code pénal ivoirien.

y voit une manœuvre du parti au pouvoir, le RHDP, pour restreindre la liberté d'expression et empêcher l'opposition de contester les élections présidentielles de 2025.

L'article 185 incrimine l'apologie des crimes de meurtre et du terrorisme. La modification proposée élargit le champ d'application de l'article pour inclure les appels à manifester et les contestations des résultats électoraux.

Selon Mamadou Traoré, le va instrumentaliser cette disposition pour qualifier toute opposition à son pouvoir d'acte terroriste. Les opposants qui appelleraient à manifester ou contesteraient les résultats du scrutin risqueraient ainsi des poursuites pénales.

La rédaction vous conseille

Mamadou Traoré tire un parallèle avec sa propre expérience. Il a été poursuivi et emprisonné pour « apologie du terrorisme » après avoir mis en garde contre des risques d'attentats au Mali suite à une violation de son espace aérien par un avion militaire français. Il a finalement été acquitté, mais craint que d'autres opposants ne subissent le même sort avec la nouvelle formulation de l'article 185.

Mamadou Traoré appelle à la vigilance. Il invite la population à ne pas se laisser berner par les assurances des partisans du RHDP et à se mobiliser contre cette tentative de museler l'opposition.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Coupure d'eau à Abidjan

Coupure d’eau à Treichville ce mardi 11 juin : les zones concernées

Police ivoirienne

Article 185 : Un outil liberticide pour garantir la victoire du RHDP en 2025 ?