Comment Houphoüet a convaincu de Gaulle d’accorder l’indépendance à la Côte d’Ivoire

Le 7 août 1960, 59 ans en 2019, , à la tête du gouvernement ivoirien depuis mai 1959 déclarait l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Il y a 59 ans, Félix Houphouët-Boigny, à la tête du gouvernement ivoirien depuis mai 1959 déclarait l’indépendance de la Côte d’Ivoire: « En vertu du droit qu’a tout peuple à disposer de soi-même, je proclame solennellement l’indépendance de la Côte d’Ivoire »

LIRE AUSSI: 7 août 1960 : Voici l’intégralité du discours historique d’Houphouët (1ère partie)

Pour ce pays, colonie française depuis le 10 mars 1883, « bâtir l’indépendnace » avait nécessité un travail de longue haleine avec la France, mené conjointement avec les autres colonies membres du Conseil de l’Entente, Niger, Dahomey, Haute-Volta.

En octobre 1986, à l’occasion du Colloque international de Yamoussoukro, Félix Houhouphouët-Boigny témoignait de ses échanges avec le général de Gaule lors de l’annonce de l’indépendance.

« Il faut toujours savoir exister. Exister en tant qu’homme indépendant, exister en tant que nation indépendante »

De Gaulle à Félix Houphouët-Boigny

« J’ai dit au , vous savez toute la vénération que j’ai pour vous. Je suis prêt à sacrifier mes intérêts d’homme, ma liberté d’homme, mes biens d’hommes aux intérêts de la Côte d’Ivoire. Mais en aucun cas, je n’accepterai pour quoi que ce soit et de qui que ce soit le sacrifice des intérêts de mon pays à l’intérêt des autres. Je viens vous dire que nous allons prendre notre indépendance en dehors de la communauté et je fixe les dates. »

« En aucun cas, je n’accepterai pour quoi que ce soit et de qui que ce soit le sacrifice des intérêts de mon pays à l’intérêt des autres. »

Félix Houphouët-Boigny

« Le général de Gaulle, avec cette générosité qui le caractérise et cette grande âme qui est la sienne, a dit j’ai compris, vous devez le faire comme les intérêts de votre pays le commande. Et chaque fois il me disait, mon cher président, il faut toujours savoir exister. Exister en tant qu’homme indépendant, exister en tant que nation indépendante »

LIRE AUSSI: Le message de Gnamien Konan à Bédié et Gbagbo

Après les indépendances, Félix Houphouët-Boigny restera néanmoins un acteur de premier ordre dans l’histoire des relations franco-africaines, et maintiendra, avec poigne et autoritarisme, cohésion et paix pendant 33 ans de ce pays de si grande diversité ethnique.

Personnalités liées avec l’article