Corps de Dezy Champion sur les réseaux sociaux : « Une enquête s’impose », selon ASK

Dezy Champion : une autopsie réalisée sur son corps, pour déterminer la cause de la mort

Corps de sur les réseaux sociaux : « Une enquête s’impose », selon . Voici les explications du journaliste-écrivain et analyste politique.

A mon avis (et je peux me tromper), les ayant-droits et la famille de Dezy Champion doivent absolument porter plainte contre X, pour atteinte à la dignité et divulgation d’images privées, par voie informatique, après que des photos du corps de l’artiste, se sont retrouvées sur les réseaux sociaux. Une enquête de police, à des fins pénales et pécuniaires s’impose si nous voulons que ce genre de dérives, qui portent gravement atteinte à la morale; cessent.
Cela doit commencer un jour, d’autant que le phénomène prend de l’ampleur et surtout, d’autant que c’est une enquête facile à mener. Le lieu où la photo que j’ai vue, présentant le corps de l’artiste négligemment couvert d’un drap, dans une salle; est facile à déterminer. Soit, elle a été prise à l’hôpital de Bingerville, dans ce cas, la couleur du drap, la forme du lit, l’environnement le diront. Soit elle a été prise à et les mêmes informations sur la photo devraient nous situer.

« Une enquête devrait pouvoir trouver le suspect principal, si on remonte à la première personne qui a posté l’image »

Dans les deux cas, trois catégories de personnes ont pu prendre les images : des membres de la famille (seules admises à voir le corps, comme cela se passe partout dans tous les hôpitaux et morgues), le personnel de santé et les enquêteurs.
Une enquête devrait pouvoir trouver le suspect principal, si on remonte à la première personne qui a posté l’image. C’est facile de le savoir, en utilisant les images postées. Il y a de simples techniques journalistiques pour tracer des images et vidéos, la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité dispose de techniques plus appuyées.

Corps de Dezy Champion et réseaux sociaux

Il est vraiment important que cette inconscience morbide cesse, mais il est surtout important que l’inconscience professionnelle tout court cesse. Par exemple, récemment, nous avons tous rigolé suite à la vidéo d’une petite Malienne (je pense) qui avait du mal à prononcer « Mon père et ma mère sont mes parents ». On a bien rigolé, mais c’était une faute grave de la part de l’enseignante qui a filmé la scène et divulgué (directement ou indirectement) la vidéo.

D’abord, il n’est pas sûr que toute enseignante qu’elle est, elle puisse être capable de prononcer d’un trait en Chinois, sans s’être auparavant exercée : »Mon père et ma mère sont mes parents ».

Ensuite, imaginez que tous les corps professionnels filment les petites scènes cocasses dans leurs secteurs respectifs. Imaginez ce que serait le monde si les journalistes filmaient à leur insu et balançaient les aveux de leurs sources, les banquiers les personnes qui vont déposer des sommes d’argent, les gérants d’hôtel, leurs clients à la réception, les prêtres les confessions de leurs fidèles, les gynécologues leurs patients dans des postures problématiques, etc.

Je répète : il est important que cette inconscience professionnelle qui se généralise et se banalise en Afrique, cesse. Et pour que cela cesse, il faut que les victimes portent plainte devant les juridictions compétentes et demandent des réparations, y compris financières. Trop c’est trop !

André Silver Konan

A lire aussi :

Dezy Champion empoisonné ? Son corps a été autopsié, des antécédents familiaux détectés

Personnalités liées avec l’article