Côte d’Ivoire : Baisse de la production et de l’exportation du cacao

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, , a présidé, hier, au nom du premier ministre, la cérémonie d’ouverture de la 5ème édition de la Journée nationale du cacao et du chocolat ().

Le président du Conseil café cacao, , a, au cours de cette cérémonie qui se déroule à Eden Golf Hôtel autour du thème « La promotion de la consommation locale : une opportunité pour le développement de la filière cacao en Côte d’Ivoire », présenté les résultats provisoires de la campagne de commercialisation du cacao 2017-2018.

« Le revenu brut global perçu par nos producteurs de cacao sur la campagne 2017-2018 est ressorti à environ 1356 milliards Fcfa au 16 septembre 2018 contre 2024 milliards Fcfa sur la campagne précédente, soit une baisse de 33% » a indiqué Lambert Konan Kouassi. Qui a fait remarquer  au passage que des difficultés d’approvisionnement liées au grainage du cacao ont quelque peu impacté la chaîne avant que le Conseil café cacao n’apporte une solution par des mesures adéquates.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : La fondation ICI au secours des enfants dans les zones cacaoyères

« Au 16 septembre 2018, le cumul des achats de cacao déclarés s’établit à 1 938 436 tonnes réalisées du 19 septembre 2017 au 13 septembre 2018 contre 1977770 tonnes sur la même période. Soit une baisse de 1,99%. Quant aux exportations, elles sont également en légère baisse de 0,21% pour s’établir à 1858101 tonnes » a présenté le président du conseil d’administration.

Non sans avoir relevé que l’application des bonnes pratiques agricoles par les producteurs et le dispositif de contrôle de la qualité à l’entrée des usines de conditionnement constituent une satisfaction. Au nom du premier ministre, Mamadou Sangafowa a rappelé les chantiers et défis qui nécessitent d’être réalisés.

« Le prix du kilogramme du cacao au titre de la campagne 2018-2019 sera probablement connu avant la clôture de la JNCC le 3 octobre prochain »

« D’importants chantiers sont ouverts et de nombreux défis à relever afin de consolider les acquis obtenus et assurer le développement durable de la filière. Les chantiers ouverts portent sur la transformation du cacao afin d’accroître la valeur ajoutée dans la chaîne des valeurs du cacao, la lutte contre la maladie swollen shoot cacaoyer et la recherche d’une stratégie commune entre la Côte d’Ivoire et le Ghana en vue de mieux coordonner leurs actions de commercialisation du cacao » a dit le représentant du premier ministre.

Mamadou Sangafowa a également rappelé l’ambition de la Côte d’Ivoire d’atteindre un taux de transformation minimum de 50% à l’horizon 2020 en ce qui concerne la première transformation. Notons qu’au cours de la cérémonie, les meilleurs producteurs et les meilleures sociétés coopératives ont respectivement reçu des prix. Le prix du kilogramme du cacao au titre de la campagne 2018-2019 sera probablement connu avant la clôture de la JNCC le 3 octobre prochain.

Exclusif / Milliards perdus de la filière café-cacao : Voici le rapport d’audit caché