Côte d’Ivoire – Gestion du littoral : 35 organisations appellent le Président Ouattara à signer le décret de création de l’ANAGIL

Convention de la Société Civile Ivoirienne
Convention de la Société Civile Ivoirienne © Crédit Photo DR

CSCI, 35 organisations ont appelées le président Ouattara à signer le décret portant création de l'ANAGIL en Côte d'Ivoire.

Au cours d'une conférence de presse animée par Oscar Gaguy, Chef de Projet BENKADI à la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI, 35 organisations ont appelées avec ‘'insistance et urgence‘' le Chef de l'État à signer le décret portant création de L'Agence Nationale de Gestion Intégrée du Littoral (ANAGIL), conformément à la loi de 2017-378 du 2 juin 2017 relative à l'aménagement, à la protection et à la gestion intégrée du littoral.

Pour le conférencier du jour « la pertinence et l'utilité » de cet organe de gestion du littoral ivoirien n'est plus à démontrer.

Selon lui, « de Tabou à Assinie toutes les populations de la côtière sont frappées par les effets de l'érosion côtière. L'année dernière l'on a perdu 10 mètres de trait marin en quelques heures contre 1.5 mètre par an », a révélé le Chef Projet de BENKADI.

La rédaction vous conseille

Ces 35 organisations sont unanimes pour dire que si rien n'est fait par l'autorité compétente « on parlera bientôt de réfugiés climatique ou de déplacés climatique en Côte d'Ivoire », à en croire Oscar Gaguy.

Elles déplorent le fait qu'il existe plusieurs ministères ou structures de tutelles desquels dépendent la gestion du littoral ivoirien. Cette multiplicité d'acteurs donne lieu à une mauvaise coordination des activités sur le littoral favorisant « une exploitation catastrophique de la côte ».

Cependant, les 35 organisations saluent les efforts consentis par le gouvernement en inscrivant comme priorité, en 2023 et 2024, dans la feuille de route du ministère en charge de l'environnement, la création de l'ANAGIL.

Elles s'impatientent de l'effectivité de cette mesure  qui sonnera le glas ‘' du désordre'' observé sur le littoral.

En plus des actions médiatiques, les 35 organisations affirment qu'elles poursuivront les plaidoiries et lobbying auprès des structures et autorités compétentes pour que l'ANAGIL puissent voir le jour avant fin 2024.

Au nombre des organisations signataires de cette déclaration : la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI), la Ligue Ivoirienne des Droits de l'Homme (LIDHO), l'Organisation des Femmes Activés de Côte d'Ivoire (OFACI), le Club de Développement Durable etc.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Dofra Sekongo

Equipe nationale du Mali

Madagascar 0-0 Mali : les Barea arrachent un point précieux à dix contre onze

Harry Roselmack, le célèbre journaliste et réalisateur français chez Dominique Ouattara le 11 juin 2024

Harry Roselmack, le célèbre journaliste français chez Dominique Ouattara