Côte d’Ivoire: peut-on avoir le Bac sans tricher ?

Au en Côte d’Ivoire, sur 599 copies en provenance d’un centre d’Anyama et corrigées à , 243 étaient le résultat de la fraude.

La présidente du jury  du centre du d’Aboisso, Dr Kouamé N’Dri, a déploré, lundi 29 juillet 2019, après la proclamation des résultats, la fraude constatée lors des corrections de différentes épreuves.

LIRE AUSSI: BAC 2019 Côte d’Ivoire: voici la date officielle de la proclamation des résultats

Sur 599 candidats dont les copies, en provenance d’un centre d’Anyama, ont été corrigées dans ce centre, 243 ont été identifiés comme fraudeurs. Les candidats avaient généralement des copies identiques, a fait savoir la présidente du jury. Ils ont donc subi les sanctions inhérentes à ce genre de situation.

Dr Kouamé a regretté que cette situation se soit produite malgré toutes les campagnes de sensibilisation organisées par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle pour amener les candidats à abandonner la voie de la fraude. Elle a appelé élèves et  partenaires de l’école à prendre leur responsabilité afin de lutter contre ce fléau.

LIRE AUSSI: Résultats BAC Côte d’Ivoire 2019: le taux national de réussite en baisse

Le président du jury du centre du lycée 2 d’Aboisso, Pr Lebeau Roger, a également déploré les cas de fraude et tentatives de fraude. Il a affirmé avoir mis une stratégie en place pour empêcher la fraude lors des compositions. Selon lui, les 19,90 % de réussite obtenus en série A2 et 25 % obtenus en série C dans le centre relèvent de la valeur intrinsèque des candidats qui doivent être fiers de leur réussite.

Les résultats du baccalauréat non encore consolidés dans la direction régionale de  l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENET-FP) d’Aboisso seraient largement inférieurs à ceux de 2018, a appris l’AIP.

Personnalités liées avec l’article