Côte d’Ivoire : Sidi Touré prend des mesures contre la peste porcine

Sidi Touré
Sidi Touré, ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques © Crédit photo DR

Des cas de peste porcine africaine (PPA) ont été confirmés dans les localités de Bouaflé et Songon, en Côte d'Ivoire.

Face à cette situation préoccupante, le ministre des Ressources animales et halieutiques, Tiémoko, a annoncé des mesures urgentes pour circonscrire la maladie et protéger le cheptel porcin national.

Tout a commencé par des mortalités suspectes de porcs observées dans des élevages de Bouaflé le 1er mai 2024 et de Songon le 8 mai 2024. Alertés, les services vétérinaires des localités concernées ont immédiatement mené des investigations. Des prélèvements ont été effectués sous la supervision de la Direction des services vétérinaires et acheminés au Laboratoire national d'appui au développement agricole (LANADA) pour analyse.

Les résultats des analyses effectuées par le LANADA ont été sans équivoque : le virus de la PPA était présent dans les échantillons provenant de Bouaflé et Songon.

La rédaction vous conseille

Face à la confirmation de la présence de la PPA, le ministre Sidi Touré Tiémoko a pris des mesures urgentes pour limiter la propagation de la maladie et protéger le cheptel porcin national. Ces mesures comprennent :

  • La prise d'arrêtés préfectoraux portant déclaration d'infection à Songon et Bouaflé: Ces arrêtés officialisent la présence de la PPA dans les localités concernées et permettent de déclencher les mesures de lutte contre la maladie.
  • L'interdiction de mouvements de porcs, produits et sous-produits porcins dans les localités concernées: Cette mesure vise à limiter la propagation du virus en empêchant les déplacements d'animaux infectés ou de produits contaminés.
  • L'abattage sanitaire des porcs dans un rayon de trois kilomètres autour des foyers d'infections: L'abattage des animaux infectés est une mesure radicale mais nécessaire pour éliminer le virus et empêcher sa propagation.
  • Le nettoyage et la désinfection des élevages touchés: Cette mesure vise à éliminer le virus de l'environnement et à prévenir de nouvelles contaminations.
  • Le renforcement de la surveillance sanitaire des zones à risques: Des mesures de surveillance renforcées seront mises en place dans les zones à risque pour détecter rapidement d'éventuels nouveaux cas de PPA.

Un appel à la vigilance et à la collaboration

Le ministre Sidi Touré Tiémoko a appelé les éleveurs de porcs à la vigilance et à la collaboration avec les services vétérinaires. Il a également invité les populations à s'abstenir de consommer de la viande porcine provenant des zones infectées.

La PPA est une maladie virale hautement contagieuse pour les porcs domestiques et sauvages. Elle ne se transmet pas à l'homme, mais peut causer des pertes économiques importantes pour les éleveurs.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Mairie Abobo

Conflit foncier : Un ACD au cœur d’un bras de fer entre la mairie à Abobo et une église

France Jeune poignardé

Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : deux agents tués, un détenu en fuite