Côte d’Ivoire: voici le vrai problème de la CMU

Pour Théodore Gnagna Zadi, la CMU en Côte d’Ivoire est un bon dispositif dans sa vision. Son seul problème, c’est son arrimage avec la MUGEFCI.

« Quand vous prenez le panier de soins de la Couverture Maladie Universelle par rapport à ce qu’on paie, c’est une innovation. C’est carrément une révolution même. Et sa vision de prendre en charge tous les Ivoiriens et tous ceux qui vivent sur le territoire national qui n’avaient aucune assurance maladie pour se soigner à bas prix est une très belle chose », indique Théodore Gnagna Zadi.

Toutefois, c’est l’arrimage de la CMU à la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat Côte d’Ivoire (MUGEF-CI) qui pose problème, selon lui.  « Le fait d’avoir mis en œuvre la CMU en commençant par ceux qui n’étaient pas demandeurs (fonctionnaires), cette situation déstabilise du coup un système vieux de plusieurs années, si bien qu’on a l’impression de que la CMU est une mauvaise chose », a déploré Théodore Gnagna Zadi.

LIRE AUSSI: Ahoussou : « Ouattara est l’héritier, le vrai, celui qui incarne le mieux la vision d’Houphouët »

Par conséquent, la centrale syndicale exige la suspension de l’arrimage CMU/MUGEF-CI « mal ficelé », tout en demandant à l’Etat de tout mettre en œuvre pour que les fonctionnaires retrouvent un niveau de prise en charge à ce qu’ils avaient naguère, à défaut de l’améliorer.

Des fonctionnaires ont protesté également contre l’arrimage de la CMU à la MUGEF-CI dans les grandes villes du pays, estimant que depuis le démarrage de la réforme, le confort de soin des fonctionnaires s’est considérablement dégradé.

LIRE AUSSI: Duncan à Yamoussoukro : « l’héritage de Houphouët revit à travers le RHDP »

Depuis la mise en œuvre de la de la Couverture maladie universelle, le 1er octobre et son arrimage avec la MUGEFCI, les fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire sont confrontés à des difficultés d’accès aux soins et sur le contenu du panier de soins par les deux parties.

Le ministre en charge de l’Emploi et de la Protection sociale, Pascal Kouakou Abinan, a annoncé que le gouvernement est à pied d’œuvre pour régler les difficultés liées à l’arrimage CMU/MUGEFCI.

Personnalités liées avec l’article