Covid-19 en Afrique : l’OMS explique les raisons du faible taux

L'Afrique a connu un faible taux de transmission de la Covid-19 en raison de divers facteurs socio-écologiques et de santé publique précoces.

Ces facteurs socio-écologiques relevés par l'Organisme sont la faible densité et la mobilité de la population, le climat chaud et humide, la tranche d'âge inférieure. Depuis le 20 juillet, l' a connu une baisse soutenue des nouveaux . Au cours des quatre dernières semaines, 77 147 nouveaux cas ont été signalés, contre 131 647 au cours des quatre semaines précédentes, note le communiqué.

Certains des les plus touchés, dont l', , la Côte d'Ivoire, l'Éthiopie, le , le , , , le et l', ont tous vu les infections chuter chaque semaine au cours des deux derniers mois. Les décès attribués à la sont également restés faibles dans la Région.

« La tendance à la baisse que nous avons observée en Afrique au cours des deux derniers mois est sans aucun doute une évolution positive et témoigne des mesures de santé publique énergiques et décisives prises par les gouvernements de toute la Région », a déclaré la directrice régionale de l' pour l'Afrique, , lors d'une conférence de presse virtuelle.

LIRE AUSSI: Lakota : construction de bacs à ordures dans la ville

Toutefois, elle recommande de la vigilance. Car un assouplissement au niveau des mesures sociales et de santé publique, entraînerait une augmentation des cas de contamination.

L'Organisme a également relevé les efforts faits par les gouvernements pour améliorer le test de la Covid-19, avec une augmentation récente du nombre de tests. De 74 tests cumulés pour 10.000 personnes dans 44 pays évalués le 23 août, l'on est passé à 93 tests pour 10.000 personnes le 21 septembre, un chiffre qui demeure cependant faible.

Written by Léo Gustave

Audit de la liste électoral en Guinée : la CEDEAO présente son rapport

Covid-19 Bénin : 31 nouveaux cas pour un total de 2.325