Dah Sansan: « l’APF est une affaire d’institutions, pas d’individus »

La se tiendra du 5 au 9 juillet 2019, à en Côte d’Ivoire autour du thème ” Parlements et renforcement de la démocratie”.

La Côte d’Ivoire va abriter, pour la troisième fois, cette grand’messe de tous les parlementaires du monde pour réfléchir sur l’avenir politique , économique et culturel des pays de l’espace francophone, a déclaré le vice président de l’Assemblée nationale, , lors d’une conférence de presse à l’assemblée nationale, vendredi.

Le député Koné Lacina a appelé, de ce fait, à une mobilisation des Ivoiriens autour de cette manifestation d’envergure internationale, au delà des appartenances politiques.  Le renouvellement des instances de l’APF sera à l’ordre du jour de cette rencontre.

A LIRE AUSSI : Ibn Chambas: « l’ONU pour une présidentielle apaisée pour 2020 en Côte d’Ivoire »

A cet effet, ” La Côte d’Ivoire est fortement intéressée par une bonne place et un bon positionnement au niveau de l’APF”, a assuré le député de Bouna, , président délégué de la section APF Côte d’Ivoire,

Les candidatures à ces divers postes seront parrainées uniquement par les parlements dont sont issus les prétendants. “Il n’y aura pas de candidatures indépendantes et individuelles. L’ APF est une affaire d’institutions, pas d’individus , a-t-il insisté.

A LIRE AUSSI : Présidence de l’APF: Franklin Nyamsi soupçonne « le régime Ouattara » de corruption

Pour le président délégué de l’APF Côte d’Ivoire, le succès de ces assises au plan organisationnel constitue un enjeu majeur.

La Côte d’Ivoire organise les assises de l’APF après les éditions de 1998 et 2013. Cet organe politique de La Francophonie est née en mai 1967 au Luxembourg.  L’appellation Assemblée parlementaire de la francophonie fut adoptée, lors de la session ordinaire d’Abidjan en juillet 1998.