De la polémique autour de la proposition de loi sur la polygamie en Côte d’Ivoire

La polémique relative à la légalisation de la polygamie en Côte d’Ivoire continue a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Saïd Penda donne se position.

La polémique née du dépôt de la proposition de loi visant à légaliser la polygamie me laisse dubitatif. L’actuelle législation sur le mariage en Côte d’Ivoire est discriminatoire à l’égard des musulmans, dont la religion permet aux hommes d’épouser plusieurs femmes. Votée en 1966, juste au lendemain de l’indépendance, elle est d’inspiration coloniale et chrétienne. En effet, la plupart des hommes musulmans Ivoiriens ont officiellement plusieurs épouses, issues d’un mariage religieux, et l’actuelle loi méconnaît le droit de toutes leurs secondes, troisième ou même quatrième femme, pour tout ce qui concerne la succession et tous les autres avantages qu’on peut tirer d’une union légale. Au demeurant, il y a aussi des non-musulmans en Côte d’Ivoire qui ont épousé plus d’une femme, en toute illégalité. Alors même qu’il était président de la république, Laurent Gbagbo était officiellement l’époux de deux femmes, Simone au civil et Nady Bamba coutumièrement. Il n’est d’ailleurs pas l’unique célébrité chrétienne dans cette situation et je pourrais en citer d’autres si on m’en donne l’occasion.

En réalité, l’actuel loi sur le mariage infantilise des adultes à qui on dit comment ils doivent vivre leur vie sentimentale. Or une évolution vers la polygamie permettrait de sortir d’une hypocrisie très répandue. En effet, les polygames Ivoiriens sont bien connus et aucun d’entre eux n’a jamais été condamné, alors que, si l’on devrait s’en tenir à la stricte application de la loi, ils subiraient tous les rigueurs de la loi.

LIRE AUSSI : Daloa: il refuse de vendre de l’eau, son père le bat jusqu’à laisser des blessures sur son corps

La proposition de loi du député contient cependant une subtilité de taille qui devrait tempérer quelque peu l’enthousiasme de certains. Je l’ai écouté sur une chaîne de télévision et il précise qu’il est bien question de légaliser la polygamie qui est un régime matromonial dans lequel une personne, un homme ou une femme, peut contracter simultanément plusieurs unions légales.

En d’autres mots, comme on le sait, la polygamie inclut à la fois la polyginie qui est le fait pour un homme d’épouser plus d’une femme, et la polyandrie qui consiste pour une femme d’avoir légalement plusieurs maris.

LIRE AUSSI: Ouattara, Bédié et Gbagbo: quand « les problèmes qui fâchent demeurèrent »

Pour ce qui me concerne, musulman, je m’en tiens à ce qui est autorisé par ma religion, et je dis « Lekoum dine nekoum waliya dine » ( À vous votre religion et à moi la mienne). Si quelqu’un d’autre juge qu’il peut être l’un des nombreux époux d’une seule femme, c’est son problème. Dieu est Le Meilleur Juge, et Il nous jugera pour chaque acte que nous posons.

Nul ne sera obligé à la polygamie. Ce serait juste une option pour ceux qui y consentiraient librement.

Written by Saïd Penda

Militaires ivoiriens arrêtés au Mali: Affi parle à Ouattara « privilégiez l’axe de la diplomatie »

Le PPA-CI veut arracher Abengourou au PDCI : « c’est notre bastion et il faut nous gagnons ici » – Katinan Koné