PDCI-RDA : une crise interne fragilise-t-elle le parti à un an de l’élection présidentielle?

Bredoumy Kouassi Soumaila, porte-parole du PDCI, en conférence de presse le jeudi 11 avril 2024, à la Maison du Parti
Bredoumy Kouassi Soumaila, porte-parole du PDCI, en conférence de presse le jeudi 11 avril 2024, à la Maison du Parti © Crédit photo DR

Dans un coup de tonnerre inattendu, Yapo Valérie-Yolande a officialisé, le 3 juillet 2024, sa démission de son poste de Déléguée Communale du PDCI-RDA à Akoupé.

Cette décision, prise lors d'une conférence de presse organisée à sa propre initiative, a été accompagnée de critiques acerbes envers certains cadres du parti et de la direction nationale.

La réaction du PDCI-RDA ne s'est pas fait attendre. Le parti a publié un communiqué cinglant dans lequel il condamne fermement les propos tenus par Dame Yapo Valérie-Yolande, les qualifiant d' »inappropriés et inacceptables ». Le communiqué souligne également que les idées avancées lors de la conférence de presse vont à l'encontre des valeurs fondamentales du parti, notamment la discipline et l'unité.

La rédaction vous conseille

Le communiqué du rappelle que la discipline et l'unité sont des principes fondamentaux pour le parti. Il souligne également que les nominations au sein du parti se font conformément aux statuts et règlements intérieurs, et que les décisions du Président du parti sont toujours prises dans l'intérêt de l'organisation.

Le PDCI-RDA appelle tous ses militants et cadres à soutenir l'action de Monsieur Yapo Calice, Haut-Représentant du Président du parti dans le District des Lagunes. Le parti invite également les instances habilitées à prendre des sanctions contre Dame Yapo Valérie-Yolande.

Le PDCI-RDA vise la reconquête du pouvoir en 2025

Le communiqué du PDCI-RDA se termine sur une note d'espoir. Le parti réaffirme sa détermination à reconquérir le pouvoir d'État en 2025 et appelle tous ses militants et cadres à rester sereins, soudés et unis autour de ce projet commun.

Cette crise interne au PDCI-RDA fragilise-t-elle le parti à un an de l'élection présidentielle?

Seul le temps dira si cette crise interne aura un impact négatif sur les chances du PDCI-RDA de remporter l'élection présidentielle de 2025. Pour l'heure, la direction du parti semble déterminée à faire front uni et à remobiliser ses troupes.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Christian Binaté

Meeting du PDCI à Soubré le 22 juin 2024

PDCI : Yapo Valérie-Yolande claque la porte, le parti la recadre

Awa Ehoura

5 juillet 2023 – 5 juillet 2024, un an déjà : Awa Ehoura, la voix qui a marqué des générations de téléspectateurs ivoiriens