Ekoun Kouassi (SG Synesci) : « Les enseignants ont perdu toute dignité »

Le Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire était face à la presse dans ses locaux, le 20 septembre. C’était lors de la cérémonie de passation des charges de l’ancien bureau exécutif national au nouveau secrétaire général et son équipe. Passation des charges SG .

A cette occasion, , secrétaire général sortant, a fait le point des affaires brûlantes du Synesci. Notamment, le protocole d’accord entre le Syndicat et Moov Ci, le procès verbal de la Fonction publique relatif aux concours de promotion des enseignants, et le projet immobilier SOPHIA, mérite une attention particulière du nouveau bureau. Il a, par ailleurs,  encouragé son successeur dans cette tâche qui n’est pas toujours aisée. « Sachez capitaliser la confiance des militants », a-t-il recommandé.

« Les enseignants ont perdu toute dignité puisque le pouvoir a été remis aux mains de nos apprenants. »

Élu à 72,52% des suffrages exprimés lors du 23ème congrès qui s’est tenu du 2 au 6 septembre dernier à Yamoussoukro, , secrétaire général entrant, a exprimé sa gratitude à l’ensemble des militants du Synesci pour la confiance placée en lui, pour cette mandature de 04 ans.

A lire aussi : Non payement des heures complémentaires : La CNEC paralyse les universités publiques

À cette rencontre, il a animé une conférence de presse pour montrer ses actions prioritaires visant à réinstaurer la dignité des enseignants du second degré. Car, explique-t-il « Les enseignants ont perdu toute dignité puisque le pouvoir a été remis aux mains de nos apprenants. »

Il a déploré les conditions de vie et de travail des professeurs qui deviennent de plus en plus précaires. Entre autres, des effectifs pléthoriques allant jusqu’à 120 élèves par classe dans certaines régions, des salles et des toilettes de professeurs vétustes, etc.

Dans cette même veine, il a assuré l’assistance que le Synesci compte user de tous les moyens dont il dispose pour faire aboutir les revendications qui visent à revaloriser la qualité de vie et de travail des enseignants. Toutefois, il tient à préciser que la première Assemblée générale de rentrée du Synesci est prévue pour le 06 octobre 2018.

Synesci : La jeune génération prend le pouvoir