En liberté conditionnelle à Bruxelles et à La Haye : Voici les nouvelles fraiches de Gbagbo et Blé Goudé

Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Après avoir passés respectivement huit et cinq ans à La Haye, et Charles ont été acquittés et sont en liberté conditionnelle depuis le mardi 15 janvier 2019. Dès lors, ils se font de plus en plus discrets et moins bavards. Incursion dans le quotidien des deux acquittés. Ce qu’ils préparent dans un avenir très proche.

Laurent Gbagbo se retrouve à pendant que Charles Blé Goudé est encore dans un hôtel  sous la responsabilité de la en attendant un pays d’accueil. Mais les deux ex-prisonniers désormais en liberté conditionnelle ne se tournent pas les  pousses. Laurent Gbagbo tient les ficelles du Front populaire ivoirien () et s’organise pour reprendre véritablement les choses en mains.

Alors qu’il était annoncé dans la résidence de sa « compagne » , Laurent Gbagbo s’est pris son propre appartement dans la capitale belge. Il effectue la navette entre son propre appartement et celui de pour visiter, comme il le peut, son dernier fils . Mieux il s’est pris un petit bureau dans un modeste hôtel bruxellois pour recevoir ses invités et effectuer ses séances de travail.

Un peu lourd par le poids de l’âge et autres effets de son incarcération, Laurent Gbagbo serait devenu un autre homme, moins vivace. La hargne combative qu’on lui connaissait aurait pris un coût de tiédeur. Mais cela ne l’empêche pas, selon certaines indiscrétions, de penser en se rasant à 2020.

A lire aussi : Restriction des libertés de Gbagbo et Blé Goudé : l’EDS « s’interroge sur les motivations réelles » de la CPI

Quid de Blé Goudé ?

Entre son attente d’un pays d’accueil et son séjour dans un hôtel à la Haye, Charles Blé Goudé ne chôme pas. Il entretient ses réseaux et essaie de se projeter dans l’avenir. Son credo, user de langage de la réconciliation et de la paix. Son cabinet s’active également pour cette cause. Les entretiens avec des journalistes de chaines de télévisions et des médias internationaux s’enchainent et restent dans le marronnier pour l’instant.

Il a constamment de la visite. Ce qui limite ses sorties hors de son hôtel. Mais cela ne le détourne pas de quelques virées nocturnes surtout en fin de semaine. Il se fait discret le jour et évite de fréquenter le lieu où il serait reconnu. Pour sa toute première sortie médiatisée après sa liberté conditionnelle, il a donné rendez-vous à une chaîne panafricaine qui diffusera l’élément dans les jours qui arrivent.

Ouattara Lagazane

Personnalités liées avec l’article