Éthiopie: une épidémie de chikungunya touche 40 340 personnes

Selon l’ONU, une épidémie de chikungunya en Éthiopie a touché 40 340 personnes, sans décès, à Dire Dawa, au cours des dernières semaines.

Le communiqué de presse indique toutefois que le nombre de cas de chikungunya notifiés quotidiennement a diminué, passant d’un pic d’environ 1 860 cas auparavant à 600 cas par jour actuellement, ce qui laisse espérer que l’épidémie sera bientôt jugulée.

L’OMS a salué les efforts déployés par l’Éthiopie pour maîtriser l’épidémie de chikungunya par le biais d’une éducation sanitaire, ainsi que ses efforts pour éliminer les habitats larvaires des moustiques vecteurs de la maladie.

A LIRE AUSSI: Ebola en RDC : un agent de santé tué par la population en colère

Le chikungunya est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés. Il est rarement mortel et les symptômes, généralement spontanément résolutifs, durent de deux à trois jours. Le chikungunya, qui présente des signes cliniques similaires à ceux de la dengue, a précédemment touché trois régions d’Éthiopie, à savoir l’État de Somali, l’État d’Afar et l’État des nations, nationalités et peuples du Sud.

A LIRE AUSSI: Algérie: l’élection présidentielle fixée le 12 décembre 2019

Le chikungunya peut être détecté à l’aide de tests sérologiques et le rétablissement de l’infection au chikungunya confère également une immunité à vie.

Personnalités liées avec l’article