Fatou Bensouda: « Il est désormais temps d’agir au Soudan »

Pour , la Procureure de la , la période de transition au est une occasion de mettre fin à l’impunité au Darfour.

« Il est désormais temps d’agir », a déclaré mercredi Fatou Bensouda devant le Conseil de sécurité des Nations Unies. Consciente que le Soudan traverse actuellement une « période de transition politique incertaine », Fatou Bensouda a dit ne pas sous-estimer la complexité et la fluidité des événements qui se déroulent dans ce pays d’Afrique de l’Est.

La procureure estime cependant que  » le temps est venu pour le peuple soudanais de choisir le droit au détriment de l’impunité et de veiller à ce que les suspects de la CPI dans la situation au Darfour soient finalement traduits en justice devant un tribunal « .

A LIRE AUSSI : François Compaoré sera extradé vers le Burkina Faso

Fatou Bensouda ne lâche pas le Soudan

A l’instar du Conseil de sécurité, Fatou Bensouda a demandé la cessation immédiate des violences à l’égard des civils au Soudan et demandé à ce que les responsables des crimes présumés répondent de leurs actes. « Il est impératif que les autorités soudanaises enquêtent rapidement et efficacement sur les allégations de violence à l’encontre de civils, y compris de violence sexuelle et sexiste, et que les responsables soient traduits en justice « , a-t-elle dit.

Pour la procureure, le Soudan « est maintenant à la croisée des chemins  » et peut choisir d’entrer  » dans un nouveau chapitre  » de coopération avec son bureau et ainsi rendre des comptes pour les victimes du Darfour.

Personnalités liées avec l’article