Fuite de documents français sur la rébellion : et si la France avait décidé de lâcher Ouattara ?

L’Histoire est-elle en train de rattraper Ouattara après la fuite de documents français qui lui attribuent la paternité de la rébellion ivoirienne ?

Zakaria Koné, alors sergent-chef et acteur de premier plan de la rébellion armée de 2002 l’avait déjà affirmé à haute et intelligible voix. Le principal meneur visible Guillaume Soro l’a confirmé il y a peu.

Maintenant, c’est un document français relevant depuis longtemps du secret défense et aujourd’hui déclassifié, qui attribue sans ambage la paternité de la plus vaste et la plus meurtrière opération de déstabilisation de la Côte d’Ivoire au Docteur Ouattara, opposant d’alors, aujourd’hui président de la République et homme politique le plus controversé de l’histoire de notre pays.

LIRE AUSSI : L’engagement de Mabri est très attendu : Rester au RHDP ou rejoindre Bédié et Soro

Venant de la France là, cela a de quoi surprendre. Mais pas vraiment les avertis de la nébuleuse Françafrique car conforme à un schéma devenu trop classique. La France, quand elle sent un suppôt de plus en plus vomi, de surcroît au soir d’une carrière de bons et loyaux services à elle rendus, n’hésite pas à s’en démarquer avant de le livrer.

Et alors, le riche carnet d’adresses à l’international dont on s’est longtemps vanté pourrait ne servir qu’à très peu de chose, sinon à rien.

LIRE AUSSI : Konaté Sidiki depuis Bouaké rappelle à Soro le pacte pris en pleine rébellion vis-à-vis de Ouattara

Veut-on faire couler Guillaume Soro pour sa responsabilité toujours revendiquée sans hypocrisie de cette rébellion armée, le faisant passer pour un carriériste de la déstabilisation ? Alors il est certain qu’il ne coulera pas seul car l’ingratitude et l’hypocrisie n’ont jamais eu les faveurs de Dieu. La décente aux enfers continuent donc.

Les derniers articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article