Gendarmerie nationale ivoirienne : la lutte contre le terrorisme au cœur d’une rencontre avec l’UE

Le 30 novembre 2023, une délégation de l’UE conduite par les Ambassadeurs de l’UE et d’Espagne en Côte d’Ivoire a visité le Commandement Supérieur de la Gendarmerie nationale.

La délégation était composée d’experts en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.

La délégation a été reçue par le Général de Corps d’Armée Alexandre Apalo TOURE, Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale. Le Général Apalo TOURE a présenté un exposé sur la mission et les postures de la Gendarmerie nationale dans la lutte antiterroriste.

L’exposé a permis à la délégation de comprendre les actions menées par la Gendarmerie nationale pour faire face aux défis sécuritaires, notamment le terrorisme et la criminalité. La délégation a été particulièrement impressionnée par la mixité du rôle joué par la Gendarmerie, qui est à la fois une force militaire et une force de sécurité intérieure.

Le Général Apalo TOURE a également souligné l’importance de la coopération entre les forces de sécurité nationales et les autorités civiles et étatiques. Il a également exprimé l’ambition de la Gendarmerie nationale de bénéficier du projet GARSI, un projet de coopération entre les gendarmeries nationales du Sahel.

LIRE AUSSI: Éducation nationale : une mission de l’Espagne chez Mariatou Koné pour la promotion de la langue espagnole

La visite de la délégation de l’UE a été l’occasion d’un échange fructueux entre les experts internationaux et les responsables de la Gendarmerie nationale. Elle a permis de renforcer la coopération entre l’UE et la Côte d’Ivoire dans le domaine de la sécurité.

Impacts potentiels de la visite

La visite de la délégation de l’UE pourrait avoir plusieurs impacts potentiels sur la sécurité en Côte d’Ivoire. Tout d’abord, elle pourrait contribuer à renforcer la coopération entre la Gendarmerie nationale et les autres forces de sécurité nationales. Cela pourrait améliorer l’efficacité de la lutte contre le terrorisme et la criminalité.

Deuxièmement, la visite pourrait contribuer à la promotion de la mixité des rôles des forces de sécurité nationales. Cela pourrait aider à renforcer la sécurité intérieure et la défense opérationnelle du territoire.

LIRE AUSSI: Municipales partielles 2023 à Tiassalé : des tentatives de fraude électorale déjouées, des individus arrêtés

Troisièmement, la visite pourrait contribuer à l’intégration de la Gendarmerie nationale dans le projet GARSI. Cela pourrait renforcer la coopération entre les gendarmeries nationales du Sahel et améliorer la sécurité dans cette région.

LIRE AUSSI : Résultats municipales partielles 2023 à Ferkessédougou: le bureau de la CEI incendié

La visite de la délégation de l’UE à la Gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire est un événement positif. Elle témoigne de la volonté de l’UE de soutenir les efforts de la Côte d’Ivoire pour renforcer sa sécurité.

Written by Christian Binaté

Burkina : 65,65% du territoire reconquis par l’armée

Côte d’Ivoire : voici la liste des pharmacies de garde à Abidjan et à l’intérieur du pays du 2 au 8 décembre 2023