Gestion de l’après Bédié, Léopoldine Coffie se prononce : « Il nous faut de la détermination, du courage et de la persévérance »

Léopoldine Tiezan Coffie
Léopoldine Tiezan Coffie, vice-présidente du PDCI RDA © Crédit Photo DR

Mme Léopoldine Tiézan Coffie, vice-présidente du PDCI-RDA et proche collaboratrice du président Henri Konan Bédié, peine à contenir ses larmes.

Depuis la disparition de son mentor, l'ancienne ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant souffre d'insomnie. D'Abidjan à Daoukro, elle s'investit profondément dans l'organisation des funérailles. C'est avec émotion qu'elle nous a confié quelques mots : « Nous sommes venus dire un dernier adieu au président Henri Konan Bédié. Houphouët-Boigny disait, « je sais que Bédié tiendra la barre après moi. C'est quelqu'un de patient, capable d'endurer les épreuves. » Nous avons vu qu'il était très humain et patient. Le président Bédié possédait cette capacité de pardonner. »

Pour elle, afin de combler le vide laissé par le Sphinx de Daoukro, le PDCI devra faire preuve de courage et de ténacité. « Il nous faut de la détermination, du courage, de la persévérance, et le don de soi pour aborder 2025. Pas d'insultes ni d'injures, mais convaincre l'adversaire avec notre programme d'actions. Avançons dans la paix. » a-t-elle exhorté.

La rédaction vous conseille

Aux côtés du président Tidjane Thiam, Léopoldine Coffie est convaincue que l'unité et la coopération mèneront au succès. « Nous devons nous habituer aux appels et aux messages du président Thiam. Il nous demande de croire en ses actions. Que le Seigneur le protège, lui donne les moyens nécessaires et aide Mme Bédié à traverser cette période de deuil. » a-t-elle conclu.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Tiemoko Antoine Assalé, Député-Maire de Tiassalé

Assalé Tiémoko : « Quand on veut diriger en 2030 ou en 2025, on ne commence pas en 2023 »

Ibrahim Cissé Bacongo, Ministre-Gouverneur du District d’Abidjan

Grève illimitée annoncée par les marchands de bétail d’Abidjan, Bacongo prévient : « Nous ne nous laisserons pas détourner de notre mission »