Gnamien Konan : « Si après 10 ans, les discours identitaires sont là, c’est que le président a échoué »

Gnamien Konan lors d'une conférence de presse le 06 juin 2018 à Abidjan au siège de La Nouvelle Côte d'IvoireGnamien Konan lors d'une conférence de presse le 06 juin 2018 à Abidjan au siège de La Nouvelle Côte d'IvoireGnamien Konan lors d'une conférence de presse le 06 juin 2018 à Abidjan au siège de La Nouvelle Côte d'Ivoire
Gnamien Konan lors d'une conférence de presse le 06 juin 2018 à Abidjan au siège de La Nouvelle Côte d'Ivoire

Ivoiresoir.net vous propose la dernière déclaration de Gnamien Konan, président de La Nouvelle Côte d’Ivoire, sur la gestion du président Alassane Ouattara, qu’il n’a cependant pas nommément cité. 

« Si après dix ans à la tête d’un pays, un Président se bat et se débat pour y rester, c’est qu’il a échoué. Si après dix ans, 50% des admis au BEPC et au BAC sont des repêchés, c’est que le Président a échoué. Si dix ans après, les trois quarts des diplômés de l’enseignement supérieur sont au chômage ou font des petits boulots, c’est que le Président a échoué.

« Si dix ans après, près de la moitié des Citoyens est toujours pauvre, c’est que le Président a échoué »

Si dix ans après, l’essentiel des marchés de l’Etat, en valeur, est remporté par des entreprises étrangères, c’est que le Président a échoué. Si dix ans après, la corruption est toujours le problème numéro 1, c’est que le Président a échoué. Si dix ans après, près de la moitié des Citoyens est toujours pauvre, c’est que le Président a échoué. Si après dix ans, les discours identitaires, tribalistes et xenophobes sont toujours là, c’est que le Président a échoué.

A lire aussi : Transfert du pouvoir à une nouvelle génération : La réponse cinglante de Gnamien Konan à Alassane Ouattara

Si dix ans après, le Président de la République est aussi le président d’un parti politique, c’est que ce Président a échoué. Je le dis de bonne foi et parce qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. Je le dis parce que c’est cela le débat et rien d’autre. Je le dis pour tous ceux qui pensent que c’est une affaire d’ethnie, de religion ou d’argent.

« Si dix ans après, les trois quarts des diplômés de l’enseignement supérieur sont au chômage ou font des petits boulots, c’est que le Président a échoué »

C’est pourquoi avec toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté, même si nous ne sommes que dix, nous mèneront sobrement et pacifiquement le combat, jusqu’à la victoire finale. »

Gnamien Konan
Président de [email protected] Nouvelle Côte d’Ivoire.

Gnamien Konan à Bédié : Sauvez la Côte d’Ivoire !

Personnalités liées avec l’article