Grève de la FESCI: le ministre Adama Diawara désapprouve l’action devant le Sénat

Adama Diawara, Ministre ivoirien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique
Adama Diawara, Ministre ivoirien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique © Crédit Photo Gouvernement ivoirien

Le ministre Adama Diawara a exprimé son désaccord face à la grève actuelle de la FESCI ce mardi 2 mai 2023 à Yamoussoukro.

Selon lui, plusieurs points sur les neuf revendications soulevées par la auraient pu être abordées dans le cadre d'un dialogue permanent qu'il a instauré avec les enseignants, chercheurs et étudiants. Le ministre a également souligné que sa porte était toujours ouverte pour discuter avec tous les syndicats étudiants concernés.

LIRE AUSSI : La FESCI en grève illimitée à partir de ce 2 mai 2023: grandes écoles et universités bloquées, étudiants délogés, des images

« Nous avons rencontré le samedi matin (29 avril), tous les syndicats d'étudiants, la FESCI en tête, pour discuter avec eux et dans deux jours nous allons les rencontrer à nouveau pour dialoguer « , a déclaré le ministre Diawara.

LIRE AUSSI : Marcory: bagarre pour la conquête d'une même femme, 1 mort

La grève lancée par la FESCI concerne notamment des questions telles que la réhabilitation des universités ainsi que les restaurants et résidences universitaires; le dysfonctionnement du processus d'inscription sur une plateforme numérique du Ministère; la délivrance des anciens diplômes DEUG et Maîtrise.

Written by Christian Binaté

Rencontre de ce 14 juillet 2022 des présidents Laurent Gbagbo, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara

4e pont d’Abidjan : la main tendue d’Alassane Ouattara à Laurent Gbagbo ?

Le FPI et le RHDP signent enfin leur accord