Guikahué à Yamoussoukro: « ce qui est arrivé à Houphouët en 1950, c’est ce qui est arrivé à Bédié en 2018 »

Maurice Kakou Guikahué, le chef du Secrétariat exécutif du , était à , lundi 14 octobre 2019 pour la préparation du meeting du 19 octobre.

(….) Les autres se promènent dans le monde entier pour dire qu’ils sont les plus nombreux. Donc, nous avons décidé avec le président Bédié de venir à Yamoussoukro pour parler à pour lui dire que dans le parti qu’il nous a laissé, il y a des gens qui sont sortis pour aller ailleurs et voici ceux qui sont restés. Et en même temps dire au monde entier que ceux qui disent qu’ils ont tout pris au PDCI ne disent pas la vérité. Des militants sont partis mais le PDCI est là.

Donc, c’est un meeting de démonstration, pas pour les Ivoiriens, mais surtout pour l’opinion internationale parce que ce jour là, il y aura beaucoup de médias. Ils vont prendre des photos pour les diffuser dans le monde entier. Comme ça quand les autres iront dire qu’ils ont vidé le PDCI, les gens vont leur dire que c’est faux. Voilà l’enjeu du meeting de Yamoussoukro. Tout le monde doit sortir. Nous, nous disons qu’on veut 100 000 personnes, mais l’espace Jean Paul Il doit déborder.

LIRE AUSSI: Soro fait des révélations après son arrestation manquée en Espagne

C’est pour venir faire allégeance à Houphouët-Boigny, parce que Houphouët-Boigny n’a pas créé le . Je l’ai dit à Divo. Bédié n’a pas créé le PDCI, Houphouët-Boigny n’a pas créé le . Le seul parti que Houphouët-Boigny a créé, c’est le PDCI. Pourquoi on va à l’école ? Les blancs ont créé l’école pour ne pas que la pensée des gens finisse. Si on arrête l’école, 10 ans après, il n y aura plus de pensée.

Maurice Kakou Guikahué à Yamoussoukro

Donc, l’école c’est pour enseigner quelque chose. Maintenant quelle est l’école où on enseigne la pensée d’Houphouet ? C’ est le PDCI. Mais le jour où le PDCI disparaît, la pensée d’Houphouet ne sera plus transmise. Donc, 10 ans plus tard, cette pensée d’Houphouet n’existera plus. Moi, j’ai fait l’école du PDCI au Meeci. J’étais directeur d’école du PDCI parce que je fus président du Meeci. Si l’école PDCI est dissoute, comment on va continuer la formation. Si le PDCI disparaît, la pensée d’Houphouet s’arrête.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Le RHDP organise un meeting en décembre à Yamoussoukro

Même avait sa carte du PDCI. Dans ses mémoires, il a dit qu’il a deux pères spirituels. De Gaulle et Houphouët-Boigny. Quand on va en France, les gens demandent comment va le PDCI. Les français connaissent le PDCI. Donc quelqu’un ne peut se lever comme ça pour dire que le PDCI est dissout. Voici le combat, on veut montrer au monde entier que le PDCI qu’Houphouet a légué est là. L’histoire se répète avec ce qui s’est passé en 1950. En 1950 pendant la répression on tuait les gens. Il y a eu , Bouafle, . Houphouët-Boigny a dit, on change notre stratégie en décidant de se dégager du parti communiste qui n’était pas au gouvernement pour rester au PDCI.

Maurice Kakou Guikahué à Yamoussoukro

Parce que les étaient en prison. Il y a des intellectuels qui n’ont pas accepté. C’est pourquoi Houphouët-Boigny a rompu avec Daboursier alors que celui-ci était le secrétaire du RDA depuis . Daboursier est parti. Il a entraîné des cadres avec lui mais les militants de base sont restés avec Houphouët-Boigny. Après, ils sont revenus demander pardon à Houphouët-Boigny qui a accepté.

LIRE AUSSI: Mamadou Traore: « ces gens du Restaurant sont des photocopieuses complètement en panne d’idées »

C’est la même chose. Ils ont voulu dissoudre le PDCI en 2018, des cadres sont partis mais Bédié est resté comme Houphouët-Boigny et les militants de base sont restés. Donc, c’est l’histoire qui se répète. ce qui est arrivé a Houphouët-Boigny en 1950, c’est ce qui arrivé à Bédié en 2018. Et de la même manière dont on a rendu le PDCI fort pour prendre l’indépendance, c’est de cette même manière il faut rendre Bédié fort pour prendre le pouvoir en 2020.

Voici le sens du meeting. C’est pourquoi on ne l’a pas fait à Abidjan et on a choisi Yamoussoukro pour montrer le nouveau PDCI après le départ de ceux qui ne sont pas durs de coeur. Nous, nous sommes la, Houphouët-Boigny va nous bénir et on va prendre le pouvoir.

Personnalités liées avec l’article