Guillaume Soro: le film de son arrestation manquée en Espagne

a-t-il échappé à une arrestation par Interpol en Espagne ? C’est ce qu’il a laissé entendre le 12 octobre 2019 lors d’une rencontre publique.

Selon Mousa Touré, chargé de communication de Guillaume Soro, les autorités ivoiriennes ont tenté de faire arrêter l’ancien PAN en Espagne.

« Le régime d’Alassane Ouattara a tenté de faire arrêter Guillaume Soro pendant son séjour en Espagne en s’appuyant sur Interpol », accuse , sur son compte Facebook. 

Le régime d’Abidjan, poursuit-il,  a  essuyé « une autre défaite dans sa volonté démentielle d’humilier Guillaume Kigbafori Soro par tous les moyens ». 

LIRE AUSSI: « Guillaume Soro a lui-même fait le choix idiot de se briser politiquement »

« L’opération a échoué et les policiers d’Interpol ont désigné le commanditaire de cette ignominie : le régime d’Abidjan et ses serviteurs zélés », a-t-il relevé, avant d’ajouter que « cette affaire n’en restera pas là ».

Guillaume Soro a pris part samedi à Valencia, en Espagne, à une rencontre dénommée « Crush party » avec des ressortissants Ivoiriens. Au cours de cet événement, il s’est enrôlé via un lien de la plate-forme politique Générations et peuples solidaires (GPS) dont il est le président. 

LIRE AUSSI: Doumbia Major à Soro: « KO quelque chose va se passer en septembre, mon frère nous sommes en octobre »

GPS, créé au travers d’un élan « participatif » des citoyens, se veut un éventail représentatif de la Côte d’Ivoire, a ditGuillaume Soro, devant des ressortissants Ivoiriens à Valencia, en Espagne, à l’occasion d’une rencontre dénommée « Crush party 2019».   

Personnalités liées avec l’article