Hubert Oulaye: « il faut que Soro s’exprime sur ce qui s’est passé à l’Ouest, à Abidjan, à Bouaké… »

, président du comité de contrôle du FPI, dans un entretien avec Tembo, s’est prononcé sur la rencontre et Gbagbo.

Extrait de l’entretien Hubert Oulaye à Tembo

« Guillaume Soro n’a pas encore dit sa part de vérité. Il y a un cadre dans lequel il faut dire cette vérité. Pour l’instant, il dit : ‘’Je demande pardon’’. Cela veut dire qu’il se reproche quelque chose. C’est déjà bon. Mais, ce n’est pas suffisant. C’est pour cela que nous demandons qu’il y ait un cadre où chacun viendra demander pardon afin que la vérité sorte de là.

Je peux demander pardon pour avoir heurté quelqu’un avec ma voiture. Je me présente à la justice. Quand on demande pardon, il faut qu’on sache pourquoi on le fait. Il faut qu’on le dise. Certains disent : ‘’ Lorsque ceci se passait, je n’étais pas là, je ne connais que cela’’. Par conséquent, on doit connaître la vérité. Il est nécessaire pour l’avenir de la Côte d’Ivoire que nous nous asseyions afin que chacun dise sa part de vérité. Et Guillaume Soro a beaucoup à dire. Il s’est présenté comme le chef de la rébellion.

LIRE AUSSI: Abi-Daman: « Coulibaly-Kuibiert, un peu trop bavard dans le débat politique donne raison à Soro »

Il faut qu’il s’exprime sur ce qui s’est passé à l’Ouest, à Abidjan, à Bouaké, à Korhogo. J’admire sa position parce que je me dis qu’il est disposé à participer à un cadre ouvert de réconciliation », a déclaré Hubert Oulaye, président du comité de contrôle du FPI à la question des confrères de Tembo.

Mort Tagro

Pour Hubert Oulaye, président du comité de contrôle du FPI, seul Soro est mieux placé dans cette affaire: « Soro est le mieux placé pour dire des vérités sur le pouvoir en place. Je le lis avec beaucoup d’intérêt pour comprendre beaucoup de choses. Il connaît mieux ceux qui sont au pouvoir, leurs capacités, leurs défauts.

LIRE AUSSI: « Si Adjoumani est aujourd’hui ce qu’il est sur le plan politique et social, c’est grâce à Bedié »

Donc, quand il le dit, je suis intéressé et j’observe ces derniers temps qu’il nous en dit beaucoup. Je souhaite qu’il continue pour que la Côte d’Ivoire et le peuple ivoirien en sachent un peu plus;  que le monde entier qui, à un moment donné, a été le soutien de ce pouvoir, sache également comment est ce pouvoir. Je suis vraiment intéressé par ce qu’il dit, que ce soit lui ou ses proches ».

Personnalités liées avec l’article