IDH Côte d’Ivoire : le gouvernement contre-attaque et répond aux critiques de Thiam

Conseil des Ministres ivoirien le 17 avril 2024
Conseil des Ministres ivoirien le 17 avril 2024© Crédit photo Service communication Présidence de la République de Côte d'Ivoire

Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement ivoirien a apporté une réplique aux critiques de Tidjane Thiam sur l'indice de développement humain (IDH) de la Côte d'Ivoire.

Lors du meeting à Soubré du PDCI le samedi 22 juin, a relevé au sujet de l'Indice de développement humain (IDH), qu' « en un an, la Côte d'Ivoire est passée de 159e à la 166e place sur 193 pays », ajoutant que « nous sommes donc dans les 30 derniers pays du monde et avons reculé de sept places en un an. »

L'année où « le PDCI a été chassé du pouvoir, en 1999 », à la suite d'un coup d'Etat militaire, la Côte d'Ivoire occupait la 125e place dans le monde « après avoir été 118e en 1990 et c'était un rang honorable », a rappelé le successeur de feu Henri Konan Bédié.

La rédaction vous conseille

Le pays, « en 2011, a bénéficié d'un allègement très significatif de sa dette et nous sommes 166e » dans le monde, s'est-il insurgé, notant d'ailleurs que « l'espérance de vie a baissé d'un an en Côte d'Ivoire, en 2024 avec toutes les technologies disponibles dans le monde ».

Ce mercredi 26 juin 2024, lors du point de presse du Conseil des ministres, Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement ivoirien, a répondu fermement aux critiques du président du .

La réaction du gouvernement ivoirien

Pour la Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement ivoirien, « la réalité, nous invite à relire l'adresse du chef de l'Etat devant le Congrès. La réalité c'est au taux d'électrification qui avoisine les 90%. Nous sommes passés de 2850 localités environ à plus de 7500 localités électrifiées en 2022. C'est cela la réalité. La réalité c'est la qualité de notre électricité avec le taux moyen de coupure qui était de 47 heures et qui est passé à 29 heures. En termes d'adduction d'eau, nous avons dépassé les 70% et nous avoisinons les 75% du taux de couverture ».

« Pour les questions d'IDH, je peux comprendre qu'au nom de la politique on veuille s'accrocher à quelque chose, mais parfois, c'est important d'éviter de s'accrocher à des écrans de fumée. La manipulation doit avoir des limites surtout que nous sommes en face des sachants. Ce n'est pas bien de résumer les questions d'IDH à une question de rang sans voir qu'il y a eu progression et que nous sommes en croissante progression, si ce n'est du populisme, ça n'est vraiment bien loin », a-t-il conclu.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Corps sans vie

Sikensi : le corps de l’adolescent emporté par les eaux retrouvé après une semaine de recherches

Conseil des Ministres ivoirien le 17 avril 2024

IDH : le gouvernement ivoirien fustige les critiques de Tidjane Thiam, « éviter de s’accrocher à des écrans de fumée »