Il y a une semaine, la tombe de DJ Arafat était profanée

La tombe de a été profanée le samedi 31 août 2019 juste après son enterrement au et des funérailles au stade F.H.B.

Scène macabre et surréaliste ce samedi 31 août 2019 en Côte d’Ivoire. Le cercueil de DJ Arafat ouvert par des fans qui voulaient s’assurer de sa mort. Retour sur un événement qui est venu ternir le bel hommage rendu au roi du coupé décalé depuis sa triste et brusque disparition le 12 août 2019.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: seulement 8 femmes sur 50 dans le nouveau Gouvernement

Ce jour-là, une fois la famille et les autorités parties, des fans surexcités et en colère pour avoir été tenus à l’écart de l’inhumation ont forcé l’entrée du cimetière, sorti le cercueil qu’ils ont ouvert avant de dévêtir partiellement le corps.

Ce dernier a été par la suite remis en terre par les services de la société de sépulture et la tombe placée sous haute surveillance par les forces de l’ordre.

La profanation a eu lieu après des échauffourées entre les forces de l’ordre et les fans qui convergeaient vers le cimetière au terme d’une veille artistique et de la levée de corps au stade Félix Houphouët-Boigny, à moins de 10 kilomètres du cimetière de Williamsville.

LIRE AUSSI: Remaniement en Côte d’Ivoire: Ouattara se justifie

De vendredi après-midi à samedi matin, des funérailles nationales, entièrement prises en charge par l’Etat, ont été organisées pour la star internationale du rythme « coupé-décalé », décoré à titre posthume dans l’Ordre du mérite culturel ivoirien.

Dans un stade plein comme un oeuf, à l’issue d’une nuit de concert avec des stars nationales et africaines, la dépouille de DJ Arafat a été présentée dans son cercueil installé au centre de la pelouse. Mais cette cérémonie n’a pas suffi aux fans qui refusaient de croire en la mort de leur idole et dont la profanation de la tombe a suscité une indignation en Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: Décès de Dj Arafat: A’Salfo accuse l’entourage du Daishi

La présidente du Conseil national des droits de l’Homme, , a ainsi exprimé sa « colère » et son « indignation » face à cet « acte inacceptable et odieux », réclamant « une enquête efficace suivie de sanctions exemplaires » à l’encontre de ses auteurs.

De son vrai nom , DJ Arafat est le décédé le 12 août à Abidjan des suites d’un accident de moto.