Kalifa Tokpa: « Ouattara et le RHDP ont un bilan. Pourquoi Bedié n’attaque t-il jamais ce bilan? »

Le spécialiste des discours politiques, Kalifa Tokpa, fait une fois de plus une analyse du discours de Bédié, lors de la réunion du Bureau politique PDCI.

Bedié nous annonce qu’il n’y avait que des « maliens, des Burkinabè.. » et des « gens qu’on est allé chercher dans des mosquées au château rouge » au meeting du  à . Certainement qu’il avait posté des militants du qui vérifiaient les papiers d’identité et contrôlaient la religion des nombreux militants qui avaient envahi le palais des congrès de Montreuil avant leur entrée en meeting.

En résumé, Bedié nous dit qu’il n’y avait que des étrangers et des musulmans au meeting du RHDP à Paris… Heeey Seigneur prend pitié… Mais bon sang, ce vieillard sera-il jamais habité par la sagesse? Pourra t-il jamais construire un discours politique sans faire référence aux origines ethniques et religieuses de ses adversaires? N’a-t-il pas de conseillers pour lui faire comprendre que ce discours a été contreproductif hier, est contreproductif aujourd’hui et sera contreproductif demain en Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: 7 juillet 2013 à Ferké: Ouattara rend hommage à Soro, le chrétien qui a permis à un musulman d’être président en Côte d’Ivoire

Qualifier une fois de plus, une rencontre entre ivoiriens, de « rassemblement des étrangers et de musulmans » juste parce qu’ils ne sont pas de même bord politique, est une vraie menace sur la paix. Et rien ne semble arrêter Bedié, qui est au soir de sa vie, dans sa volonté de re-précipiter notre pays dans le gouffre. Par ces propos, Bedié, d’une part, attise la haine de ses militants contre ceux du RHDP, qu’ils considèrent comme des « étrangers » qui ont pris « leur » pays.

Et d’autre part Il suscite la méfiance et la crainte des militants du RHDP à l’égard de ceux du PDCI qu’ils vont suspecter de vouloir une fois encore les spolier de leur nationalité et faire d’eux des apatrides dans leur propre pays. Cette situation qui a déjà été créée par le même Bedié, entre 1993 et 1999 nous a valu une guerre fratricide meurtrière qui a divisé physiquement et moralement notre pays en deux pendant dix ans. Pourquoi Bedié tient-il forcément que l’histoire se répète?

LIRE AUSSI: « Si Adjoumani est aujourd’hui ce qu’il est sur le plan politique et social, c’est grâce à Bedié »

Ouattara et le RHDP ont un bilan. Pourquoi Bedié n’attaque t-il jamais ce bilan? Pourquoi à moins de 12 mois de la présidentielle Bedié ne compare t-il pas le bilan de ses 6 ans de pouvoir à celui de 8 ans de Ouattara afin que les ivoiriens de toute origine et de toute religion se déterminent par rapport à la capacité intrinsèque des deux hommes à diriger un État? Bref. Bedié doit arrêter de diviser les ivoiriens sur la base de leur origine ethnique et religieuse. S’il ne veut pas laisser une nouvelle génération de jeunes cadres diriger le PDCI, qu’il laisse la CI à des dirigeants plus jeunes que lui…

Toute sa philosophie politique est axée sur l’origine ou la religion des hommes et femmes qu’il veut gouverner.  ne faisait pas mieux. Cela l’a conduit au 24 décembre 1999 de bonne mémoire. Mais il tient à une revanche dans le même registre. Il oublie qu’il a en face le même adversaire politique. Qui cette fois est sereinement installé au …palais. Et le regarde vociférer… en silence. Un silence de sagesse…

Personnalités liées avec l’article