Kémi Séba : l’activiste franco-béninois a perdu sa nationalité française

L'activiste franco-béninois Kémi Séba
L'activiste franco-béninois Kémi Séba © Crédit Photo DR

Kémi Séba, militant franco-béninois de 42 ans, engagé pour le suprémacisme noir et le panafricanisme, a récemment été déchu de sa nationalité française.

Selon un décret publié ce mardi au Journal officiel et daté du 8 juillet 2024, sur avis conforme du Conseil d'État, Stellio Gilles Robert Capo Chichi, connu sous le nom de Kémi Séba et né le 9 décembre 1981 à Strasbourg, a été déclaré avoir perdu sa nationalité française.

Cette décision, en vertu de l'article 23-7 du Code civil, intervient après que Kémi Séba ait résidé en France avant de s'installer au Sénégal à partir de 2011, puis au Bénin en 2017, où il réside actuellement.

La rédaction vous conseille

Les autorités françaises lui reprochent ses critiques récurrentes qualifiées de néocolonialisme envers la France. Il y a quatre mois, lors d'une conférence de presse à Fleury-Mérogis (Essonne), il avait publiquement brûlé son passeport français.

Activités Terroristes

Il est crucial de faire la distinction entre la perte de la nationalité française, une mesure rare, et la déchéance de nationalité, qui est prononcée suite à une condamnation pour participation à des activités terroristes. Depuis 2015, cette dernière mesure a été appliquée 46 fois, dont 14 fois depuis le début de l'année 2024.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Akaffou Epse Titipeu, première femme préfet de police de Côte d'Ivoire

Akaffou Epse Titipeu, le Commissaire Divisionnaire Major devient la 1ère femme préfet de police en Côte d’Ivoire

l'Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB)

Concours INP-HB 2024 nouveaux Bacheliers lancé : Procédure de candidature, chronogramme détaillé… Comment s’inscrire ?