« La rébellion de Guillaume Soro n’est que la conséquence de la bataille des héritiers d’Houphouët »

La rébellion de Soro n’est que la conséquence de la bataille des héritiers d’Houphouët (Bedié – Ouattara) ? Mamadou Traoré apporte une réponse à cette question.

Je rappelle que c’est le conflit Bedié – Ouattara qui a eu pour conséquence la production du concept de l’ivoirité et le coup d’État de Décembre 99. C’est le conflit Ouattara – Gbagbo qui a eu pour conséquence la rébellion de Septembre 2002. C’est enfin le conflit Ouattara et Bedié, réunis contre Gbagbo, qui a eu pour conséquence la crise postélectorale avec ses 3 000 morts.

Si donc par malheur pour nous, l’un d’entre eux venait à s’asseoir dans le fauteuil présidentiel en 2020, bonjour les dégâts. Bonjour les conflits. C’est pourquoi, pour mettre fin à ces conflits des anciens qui ont brûlé le pays pendant 26 ans, ces conflits qui ont provoqué d’énormes dégâts matériels et humains, il faut voter pour Guillaume en 2020. La rébellion de Guillaume Soro n’est que la conséquence de la bataille des héritiers d’Houphouët, qu’ils ont engagée entre-eux.

LIRE AUSSI: Venance Konan: « plus la candidature de Bédié se précise, plus les militants doutent et lorgnent ailleurs »

C’est lui et lui seul qui a les moyens de stabiliser le pays et de réconcilier les Ivoiriens et de mettre fin à cette guerre des héritiers qui a causé d’énormes dégâts au pays. Je ne vous dirai pas pour le moment quelles sont ses recettes pour mettre fin à ce cycle infernal dans lequel ils nous ont entraîné. Je préfère attendre que ce soit lui-même qui vous donne ses atouts en ces matières lorsqu’à partir de janvier 2020, il va dérouler son projet de société et son programme de gouvernement.

LIRE AUSSI: « En 2020, sortez massivement le jour du vote, malgré le couvre feu qu’ils instaureront pour vous intimider »

Une chose est sûre et certaine. Nous avons fait l’expérience de ces trois leaders de la génération passée. Faisons l’expérience d’une nouvelle génération. Et Guillaume Soro se présente aujourd’hui comme le leader de la nouvelle génération. En octobre 2020, vous savez dorénavant pour qui voter. Mais si vous votez pour Lovié ou son candidat, sachez que nous ne serons pas encore sortis de l’auberge. L’instabilité et les désirs de vengeance vont se perpétuer. Et cela ne fera que perpétuer notre malheur.

Personnalités liées avec l’article