Laurent Gbagbo tacle la CEI: « Il y a trop de personnes à l’intérieur qui ont faim »

Laurent Gbagbo au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire pour son investiture
Laurent Gbagbo au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire pour son investiture © Crédit Photo SerCom PPA-CI

Laurent Gbagbo a critique de composition de la CEI le 10 mai 2024 lors de son investiture comme candidat du PPA-CI pour 2025.

Le Parti des peuples africains Côte d'Ivoire (PPA-CI) a tenu vendredi 10 mai 2024, sa première convention au cours de laquelle, a été désigné et investi, comme candidat du parti pour l'élection présidentielle de 2025.

Ci-dessous, un extrait de son discours sur la :

Vous voyez, l'histoire de la CEI est une histoire difficile et longue. C'est là que pour la première fois, devant les Evêques et ce Pasteur, je me suis rendu compte qu'on est encore loin de la démocratie. Parce que cette élection, comment quelqu'un peut se lever pour dire : “c'est moi qui ait gagné. Ce n'est pas Gbagbo”. Évidemment, pour dire ça, il a annulé les votes de Divo, Lakota, Gagnoa, Soubré, Issia, enfin de tout le pays bété.

Dano Djédjé était dans la commission électorale d'ailleurs. Donc finalement, la mobilisation du Peuple a fait que Gueï est parti. Quand on lui a dit que les gens marchaient, ils venaient de Yopougon. Il est monté dans un hélicoptère. Quand il a vu la masse qui arrivait, il a dit au pilote : “Emmène-moi au Togo ». Le gars lui dit qu'il n'y a pas assez de carburant pour arriver au Togo. Il dit : “Bon, dépose-moi chez Papa Nouveau ». C'est comme ça qu'on l'a emmené chez Papa Nouveau, près de Grand-Lahou. Quand le pilote est revenu, il est venu me dire ça mais je ne l'ai pas dit parce que je ne voulais pas que les militaires aillent le débusquer pour lui faire du tort.

Ces amis à lui, français avec qui il avait fait l'école de Saint-Cyr, sont arrivés. C'est à eux que j'ai dit, où était Gueï. Et je les ai fait accompagner par des chauffeurs et des officiers pour aller voir Gueï. C'est comme ça qu'ils ont pris Gueï et ils l'ont emmené dans son village, à Kabakouma. Mais, la CEI a une histoire en Côte d'Ivoire.

Aujourd'hui, on veut nous faire croire à des blagues. Parce que ce qu'ils sont en train de dire, ce sont des blagues. Comment on peut dire que c'est difficile de revoir la liste électorale. Ce n'est pas difficile. On demande au Sous-préfet de Ouragahio de donner l'ordre à chaque village de Ouragahio de faire la liste des majeurs en âge de voter. Mais, dans chaque village, en une journée, c'est fini ça ! Chez Gadji Céli, comme ils sont un peu têtus, ils vont durer un peu, un jour et demi, mais dans nos villages, on fait ça tranquillement.

La rédaction vous conseille

Donc la CEI, vraiment il faut la changer. Je ne dis pas qu'il faut changer les hommes mais il faut changer sa conception. Un jour, j'ai vu sur une photo, des gens qui sont à la CEI. Je les ai regardés et j'ai ri. Je dis mais, si ceux-là sont dans un organe qu'on appelle un organe indépendant et neutre, ceux-là ! Moi je les connais à Abidjan ici. Ils ne peuvent pas être neutres. Abidjan ici on se connait en long et en large. Je le dis haut et fort, il faut changer la CEI, il faut changer la structuration et il faut changer les hommes parce que dedans, il y a trop de personnes qui ont faim. Et ce n'est pas à une personne affamée qu'on demande d'être neutre, parce que vous lui donnez un morceau de pain, il est avec vous.

Or qui peut vous donner un morceau de pain ? C'est lui qui est assis dans une boulangerie. Il y a trop de personnes à l'intérieur de la CEI qui ont faim et je le dis haut et fort pour qu'ils m'entendent. Et s'ils m'entendent, ils savent de qui je parle. Eux-mêmes, ils savent. Et ils diront : « Ah, Gbagbo m'a dénoncé mais sans dire mon nom”.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Laurent Gbagbo

Mariatou Koné, ministre de l'Education nationale de Côte d'Ivoire

Retrait des Convocations BEPC 2024 Côte d’Ivoire : Procédure et Dates Importantes

Accident sur la route Aboisso

Accident de camion à Mopohem axe Dabou-Grand-Lahou: 12 victimes