« Le fétiche est mal attaché en Côte d’Ivoire, les héritiers du Vieux sont en train de le tuer deux fois … »

Ouattara à Addis-Abeba, rencontre Affi et Blé Goudé … Le journaliste Fernand Dédeh, décrypte l’actualité ivoirienne du samedi 8 février 2020.

Ton camarade est actuellement à Addis-Abeba, en Éthiopie. 33ème session ordinaire de l’Union. Il a présenté son deuxième rapport sur les progrès et les résultats enregistrés, les défis à relever dans les domaines prioritaires dans la mise en œuvre de l’Agenda 2063. Il a recommandé l’accélération de la transformation économique du continent, la réduction considérable de la pauvreté et du chômage dans les pays.

Ton camarade a rencontré du monde dont le secrétaire général de l’ONU. Tu devines aisément les sujets abordés. Et puis, au cours d’un dîner de haut niveau, il a parlé des efforts en Côte d’Ivoire pour lutter contre la malnutrition.

LIRE AUSSI : Un pro-Soro au RHDP : « rien ne vous dit que si vous gagnez en 2020, on ne frappera pas votre pouvoir, comme vous l’avez fait avec les autres ?

Ton camarade quittera Addis Abeba sans remettre le Prix Houphoüet-Boigny de la Paix, pourtant attribué au premier ministre éthiopien. Les diplomates parlent toujours sous cape. Certains pointent du doigt, les relations crasseuses entre les Ivoiriens. Le fétiche est mal attaché au pays. D’autres soutiennent que le premier ministre éthiopien n’accorde pas de l’importance au Prix Houphoüet-Boigny de la Paix. Les héritiers du Vieux sont en train de le tuer deux fois … Franchement!!!!

Héritier du Vieux, j’ai dit ? Un des plus jeunes déchaîne les passions actuellement. À peine a t-il annoncé son départ de la grande banque suisse, – il va quitter ses fonctions le 14 février 2020 – que son nom est sur toutes les lèvres. Les Etat-majors des partis politiques lui prédisent un destin présidentiel en Côte d’Ivoire. Le timing de l’annonce de sa décision est un sujet de philosophie politique pour certains. Et si c’était pour … ? S’interroge-t-on …

LIRE AUSSI : « Seigneur qu’après Gon Coulibaly, on saute la génération Soro, Blé Goudé et KKB sinon… »

Sans même attendre un quelconque avis, les officines préparent les cartouches contre lui … En indexant sa nationalité sans donner l’air d’y toucher. Les maîtres des faux débats, ceux qui troublent toujours l’eau, sont à l’œuvre …

Pendant ce temps, le lion du Moronou fait du rattrapage relationnel à la Haye et à Bruxelles. Il est la vraie tortue du parti aux deux doigts. Les autres sont partis trop vite. Lui, il est à la fin. Il doit de nouveau rencontrer le « Silencieux de Bruxelles » à trois reprises avant son retour au pays … La politique, tu ne sais pas, quitte …!

LIRE AUSSI : 8 février 2019 – 8 février 2020, déjà 1 an que : Soro rendait son « tabouret » pour rechercher le « fauteuil »

Si tu entends parler des tirs au Nord du pays, ne t’inquiète pas. L’Armée nationale est en exercice. Opération Condoh. Protection du territoire. 600 hommes engagés, ainsi des engins lourds et des aéronefs. Enfin, les sodja vont faire comme si les gens là, les mauvaises personnes avaient attaqué notre pays et pris des Ivoiriens en otage … Test grandeur-nature …

Les derniers articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article