Le Mali ouvert à la coopération avec la CEDEAO, mais pas à un retour

Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères
Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères © Crédit photo DR

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a réaffirmé la position ferme du Mali concernant son retrait de la CEDEAO.

Il a déclaré que ce retrait, ainsi que ceux du Burkina Faso et du Niger, est « irréversible » et que les trois pays ne reviendront pas sur leur décision.

M. Diop a toutefois souligné que le reste ouvert à la coopération avec la CEDEAO. Il a appelé à un dialogue constructif et à un travail conjoint pour relever les défis communs de la région. Il a notamment évoqué la possibilité de collaborer sur des questions telles que la sécurité, le développement économique et la libre circulation des personnes.

La rédaction vous conseille

Le ministre malien a également critiqué l'idée d'instaurer des visas pour les ressortissants des trois pays qui voyagent dans l'espace . Il a qualifié cette mesure de « chantage » et d'une « ancienne méthode » visant à « faire peur aux populations ».

M. Diop a réitéré la vision des trois pays de créer une confédération, qui pourrait éventuellement évoluer vers une fédération. Il a souligné que cette initiative vise à renforcer la coopération et l'intégration entre les États concernés.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Résultats BEPC 2022 en Côte d'Ivoire

Le Béré enregistre 542 admis sur 2115 au BAC 2024

Premier sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des États du Sahel (AES) à Niamey le 6 juillet 2024

CEDEAO – Visas pour les Maliens, Burkinabè et Nigériens : le Mali monte au créneau