Le Mali théâtre récurrent d’enlèvements

Des joueurs de l’équipe de football de Douentza, de retour de Mopti, au , ont été enlevés le lundi 23 septembre 2019, par des individus armés.

Les enlèvements ont eu lieu au niveau de la forêt de Batouma, à 25 km à l’ouest de Boré (commune de Dagolboré) au centre du Mali, ont précisé les mêmes sources, évoquant un mort et une personne portée disparue. Les joueurs de football ont été relâchés et sont arrivés mardi à Douentza, selon des témoins.

A LIRE AUSSI : Football ivoirien: la FIF appelle les anciennes gloires en renfort

Par ailleurs, dimanche, à M’bana dans la commune de , également au centre du Mali, une mine a explosé dans une salle de classe, a-t-on appris des autorités locales, précisant que l’engin explosif ciblait des éléments des Forces armées maliennes qui logeaient dans cette école. « Il n’y a pas eu de perte en vie humaine mais des dégâts », a affirmé un élu local.

A LIRE AUSSI : Opération « Epervier 5 » en Côte d’Ivoire: une cinquantaine de personnes interpellées à Abobo

Lundi, à Tombouctou au nord du pays, trois véhicules de transport ont été interceptés et incendiés par des hommes armés non identifiés. L’incident s’est passé près de Nibkit -Ilhilik entre Goundam et Tombouctou.

Personnalités liées avec l’article