Affi: « si on décide de ne pas aller aux législatives alors il faut entrer à dans la Désobéissance civile »

Recevant des notables Atchan d’Anono, le 15 janvier 2021, Affi N’guessan s’est prononcé sur la participation de l’opposition aux législatives.

“Si on décide de ne pas aller aux élections législatives alors il faut entrer à nouveau dans la Désobéissance civile. Il ne faudrait pas s’assoir à la maison pour voir les autres aller. En ce moment ton refus a un sens. Si tu ne veux pas aller parce que telle ou telles conditions n’a pas été réunie, tu te bats pour que cette condition soit réunie”, a déclaré Affi Nguessan.

Avant d’ajouter, “ces genres de combats sont des combats de longues haleines. Et les résultats ne se limitent pas à une confrontation. Il faut gérer ses ambitions dans le temps. (…). »

LIRE AUSSI : Incroyable révélation de Dj Leo dans l’affaire Deversailles

Pour le président légal du FPI, « si nous étions majoritaires à la précédente Assemblée Nationale, on aurait éviter plusieurs choses. Il n’aurait pas pu se donner une Constitution sur mesure. Et certainement que la CRISE du 3ÈME MANDAT ne se serait pas posé ».

« Si nous ne sommes pas présents à l’Assemblée Nationale, cela donnera l’occasion à l’Exécutif de bien s’assoir. Ils sont là parce qu’ils contrôlent l’exécutif. Il ne faut pas renforcer leur force. Il faut donc qu’on se lance dans ce combat”, a-t-il prévenu.

LIRE AUSSI : Législatives à Gagnoa : Aimée Zébéyoux salue l’engagement des leaders de jeunes

Rappelons que le leader de l’opposition Pascal Affi N’Guessan, candidat au scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, a été arrêté dans la nuit du 6 novembre 2020 et « détenu au secret ». Il avait refusé de participer à l’élection avec l’ancien président Henri Konan Bédié. 

Revue de la presse belge du 16 janvier 2021

avion

(COVID-19) L’Inde lance sa campagne de vaccination – Actualités 16/01/2021