Législatives anticipées France : début du deuxième tour

Vote du premier tour des élections législatives 2024 en France
Vote du premier tour des élections législatives 2024 en France (Xinhua/Sébastien Courdji)

Les Français se rendent depuis ce dimanche 7 juillet 2024 aux urnes dès 08H00 heure locale (06H00 GMT) pour le deuxième tour du scrutin des élections législatives anticipées.

Pour le deuxième tour, selon un sondage d’Ipsos Talan pour Le Monde, Radio France et France Télévisions, publié vendredi, l’extrême-droite pourrait remporter entre 175 et 205 sièges sur les 577 sièges de la chambre basse du Parlement français, loin des 289 nécessaires pour atteindre la majorité absolue.

Le même sondage indique que le deuxième bloc, le Nouveau Front populaire (NFP), devrait obtenir entre 145 et 175 sièges, alors que le camp présidentiel, baptisé Ensemble pour la République, devrait compter 118 à 148 députés dans la nouvelle législature, contre quelque 250 députés avant la dissolution.

Plus de 300 triangulaires ont été annoncées à l’issue du premier tour en raison de la forte participation qui s’élevait à 66,71%. Selon le comptage du Monde, 224 candidats se sont désistés pour le second tour, dont plus de la moitié provenant de la gauche, notamment pour faire barrage à l’extrême-droite.

La rédaction vous conseille

Les premières estimations des résultats du deuxième tour sont attendues dès ce dimanche à 20H00. Le président français Emmanuel Macron a dissout l’Assemblée nationale suite à l’échec de son parti qui avait prétendu faire barrage à l’extrême-droite aux élections européennes.

Néanmoins, le Rassemblement national (RN) et ses alliés sont sortis en tête lors du premier tour des législatives anticipées avec 33,34% des suffrages, selon les résultats définitifs publiés par le ministère français de l’Intérieur.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Christian Binaté

Cérémonie de lancement de la 24e édition du festival Soukalo

La 24e édition du festival Soukalo est lancée

Le capitaine Ibrahim Traoré lors du Premier sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des États du Sahel (AES) à Niamey

1er sommet AES : le capitaine Ibrahim Traoré depuis Niamey, « c’est maintenant l’indépendance réelle, la bataille ne fait que commencer »