Les magistrats algériens en grève illimitée

Les magistrats algériens en grève illimitée

Avec cette grève illimitée débutée ce 27 octobre 2019, les magistrats algériens veulent mettre en garde contre « l’absence d’indépendance de la justice ».

Le (SNM) algérien a entamé dimanche 27 octobre 2019 une grève illimitée à travers laquelle il met en garde contre « l’absence d’indépendance de la justice ».

LIRE AUSSI: Salaires des enseignants suspendus – Pacôme Attaby: « nous préparons le boycott des examens »

Lors d’une assemblée extraordinaire organisée samedi 26 octobre 2019, le conseil national du SNM a dénoncé entre autres la mutation jeudi de 2.998 magistrats décidée par le ministère de la Justice. Une mesure que le syndicat demande à être réétudiée « de manière légale et objective » en y associant le SNM.

LIRE AUSSI: Soro, Bédié, Adjamoni, 2020… Adama Bictogo déballe tout le 28 octobre

En réplique à ce mouvement de grève, le ministère a rappelé que le statut de la magistrature « interdit » aux magistrats toute action individuelle ou collective de nature à arrêter ou à entraver le fonctionnement de la justice et que la participation à toute grève ou incitation à la grève est interdite et considérée comme un « abandon de poste ».

Personnalités liées avec l’article