Lukaku Tambadou, jeune footballeur tué par les microbes à cause de son téléphone à Adjamé

Les «  » ou enfants en conflit avec la loi ont tué le samedi 9 novembre 2019 un jeune footballeur d’un centre de formation d’ 220 logements.

, jeune footballeur issu d’un centre de formation à Adjamé 220 logements. Des bandits lui ont ôté la vie dans la nuit du samedi 9 novembre devant la Mairie d’Adjamé a cause son téléphone portable.

De retour de la mosquée après la prière de la nuit sainte du Maouloud, le jeune aperçoit une bande de jeunes communément appelés microbes dans la pénombre, mais hélas, il va commettre une erreur qui lui sera fatale.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: le dozo tue un jeune de Bonéfla, à cause d’un mouton

En effet en les voyant, il jette son téléphone pensant le mettre à l’abri des agresseurs et le récupérer après. Mais c’est mal connaître ces scélérats qui ont suivi ses faits et gestes. Ils se ruent sur le gamin, l’agressent par de violents coups de couteaux sur tout le corps.

LIRE AUSSI: Yopougon Siporex: les « microbes » font la loi

Le jeune Lukaku Tambadou succombe aux coups de couteaux et son corps est abandonné par les criminels, qui s’éclipsent dans les couloirs sombres jouxtant la mairie d’Adjamé.
Une triste fin pour un gamin qui était promu à un avenir meilleur. Ces bandits doivent être retrouvés pour ce crime atroces. Nos condoléances les plus attristées à sa famille et à ses proches.

Personnalités liées avec l’article