Mamadou Traoré: « Soro demande à Bédié et Gbagbo de soutenir sa candidature au premier tour »

Mamadou Traoré, pro-Soro fait des propositions à et après leur rencontre le 29 juillet 2019 à Bruxelles.

La boucle est enfin bouclée.
En effet de 1995 à 1999,Le et le se sont mis ensemble pour combattre Bedié et faire tomber son régime.

De 2005 à 2010 le RDR et le se sont mis ensemble pour combattre Gbagbo et faire tomber son régime. A partir d’hier, après la rencontre entre Bedié et Gbagbo, il y a beaucoup de chances que le et le FPI se mettent ensemble pour combattre le RDR déguisé sous le manteau pour faire tomber le Prado ou son poulain.

Et comme il n’y a jamais deux sans trois, si donc les deux schémas(RDR-FPI et RDR-PDCI) ont prospéré ,il y a toutes les chances que le schéma PDCI-FPI prospère. Mais il y a un hic.
Comme Bedié et Gbagbo ont tous les deux été chassés du pouvoir et comme à leur chute il y a eu des applaudissements de la part de leurs adversaires, principalement le RDR, est-il sage qu’ils reviennent au pouvoir ?

A LIRE AUSSI : Assoa Adou: « Ils ont installé des mercenaires orpailleurs dans nos forêts »

Ne serait-il pas sage pour eux de proposer aux ivoiriens un autre leader qui aura leurs bénédictions et qui gérera le pays en prenant conseil auprès d’eux et en corrigeant toutes les ingratitudes et toutes les injustices dont eux et leurs hommes sont victimes aujourd’hui ?

Dans leur intervention d’hier, ils ont fait ardemment allusion à la recherche de la réconciliation et de la cohésion entre les ivoiriens. Qui mieux que a fait de la recherche du pardon et de la réconciliation son cheval de bataille depuis 2017?

Et puis je pense qu’il vaut mieux pour eux qu’ils songent à prendre leur retraite politique et à éviter de se lancer dans une arène où se battront dorénavant leurs enfants et leurs petits-enfants. A leur âge il faut qu’ils songent à passer le témoin à leurs enfants qui les enterreront dignement.

A LIRE AUSSI : Guillaume Soro: l’APF a mis le pouvoir « à la disposition de ceux dont le projet est désormais de m’anéantir, me broyer »

Il faut qu’ils songent également à mettre leurs enfants ensemble, leurs poulains politiques que sont Guillaume Soro, Blé Goudé et KKB afin qu’ils unissent leurs forces,avec leurs bénédictions ,pour faire tomber aux urnes ce régime qui les a persécuté.

Leurs poulains au pouvoir en 2020 ,ce serait une belle vengeance pour eux.Vengeance d’avoir été tous les deux floués et enfarinés par leur partenaire d’hier.

Ne dit-on pas que la vengeance est un plat qui se mange froid ?
Ils ont là une belle occasion en 2020 de manger avec appétit leur vengeance et cela sans brûlures puisque le plat sera bien froid. C’est pourquoi je leur propose d’accompagner Guillaume Soro au palais présidentiel en 2020. Je suis convaincu qu’ils ne le regretteront pas car Guillaume Soro n’est pas un ingrat. Il n’a pas non plus un champ de blé et n’est pas pâtissier de formation. Donc avec lui,aucun risque d’enfarinage.

« Il vous demande tout simplement de soutenir sa candidature au premier ou au second tour »

Mamadou Traoré

Pensez-y mes doyens Bedié et Gbagbo.

Guillaume Soro ne demande pas qu’on lui offre le pouvoir sur un plateau d’or car il n’a pas l’âme d’héritier. Il vous demande tout simplement de soutenir sa candidature au premier ou au second tour.

Hier,il vous a combattu tous les deux à cause de quelqu’un. En ce moment là il était très jeune donc un peu fragile. Aujourd’hui il a mûri. Il a la sagesse, à son âge, d’un homme de 90 ans.Il connaît mieux les hommes qu’hier et il regrette amèrement ses fautes d’hier.

A LIRE AUSSI : Abi-Daman Koné, pro-Soro fait des révélations sur Alpha Yaya Touré

C’est pourquoi il ne cesse de demander pardon aux ivoiriens.
Il veut aujourd’hui le pouvoir pour traduire en acte ses demandes de pardon. Il veut le pouvoir pour racheter auprès des ivoiriens toutes ses erreurs passés. Il veut le pouvoir pour réparer les cœurs meurtris des ivoiriens.Il veut le pouvoir pour permettre aux ivoiriens qui ont été hier victimes de sa folie de jeunesse d’être sincèrement indemnisés.
Il veut enfin le pouvoir pour établir en Côte d’Ivoire un Etat véritablement de droit avec des institutions fortes et non des institutions faibles comme ça l’est en ce moment.

Personnalités liées avec l’article