Article 185 nouveau du Code pénal ivoirien : Michel Gbagbo explique sa posture

Michel Gbagbo, cadre du PPA-CI et Député de Yopougon
Michel Gbagbo, cadre du PPA-CI et Député de Yopougon © Crédit Photo DR

Michel Gbagbo, député de Yopougon, explique sa posture sur le projet de loi portant modification du Code pénal ivoirien, notamment l'article 185 nouveau.

Michel Gbagbo a d'abord souligné que son intervention ne visait pas à engager une discussion juridique technique, mais plutôt à informer la population sur les enjeux politiques de ce projet de loi.

« Dès lors que l'alinéa premier de l'art. 185 nouveau est touché, c'est tout le dispositif qui est ébranlé », a-t-il déclaré. « Du reste, parler de l'alinéa 2, lequel découle de l'alinéa 1, c'est inmanquablement parler aussi de l'alinéa 1, celui que le projet de loi touche. Je suis donc fondé. »

a ensuite précisé que son amendement proposant l'ajout d'un alinéa 3 à l'article 185 nouveau n'a pas été rejeté en raison des remarques de l'avocat Meite, mais à la suite d'un vote sur son contenu. Il a toutefois reconnu que cet alinéa, s'il avait été adopté, aurait pu aller dans le sens du projet de loi du gouvernement.

Enfin, Michel Gbagbo a assumé son choix de s'exprimer à la télévision sur ce sujet. « La télé n'était pas en vérité pour moi le lieu de discuter de points de droits techniques », a-t-il concédé. « J'y ai représenté mon Parti pour parler de politique avec la population, directement, par un canal suivi. En ce sens, mon objet valait bien la peine d'encaisser les dénégations de droit qui m'étaient opposées et qui ne m'ont ni distrait ni empêché de dire ce que j'avais préparé. »

La rédaction vous conseille

L'intervention de Michel Gbagbo intervient dans un contexte de débat houleux sur la réforme du Code pénal, notamment en ce qui concerne l'article 185 nouveau. L'opposition et la société civile dénoncent une disposition liberticide visant à museler la liberté d'expression, tandis que le gouvernement défend la nécessité de lutter contre les fausses informations et les discours de haine.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

KAL arrêté pour avoir organisé un système de triche sur les réseaux sociaux

Fraudes examens scolaires 2024 via WhatsApp : il organise un système de triche sur les réseaux sociaux et finit en prison

Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire : adoption de 4 projets de loi majeurs pour la santé, le transport et la fiscalité, ce qu’il faut savoir