Migration clandestine dans le monde: AVSI recherche une solution depuis Abidjan

Migration clandestine quelles solutions? L’ () s’est penchée sur la question à Abidjan.

Ils sont venus des quatre coins du monde pour prendre part à l’Annual Meeting Régional organisé par l’AVSI autour de la thématique ‘’Migrants, Réfugiés et Communication’’. Pourquoi parler de migrants et de communication en même temps, S’interroge Lorenzo Manzoni, représentant AVSI Côte d’Ivoire. Pour lui l’on s’est rendu compte qu’il y’a un problème de communication sur la thématique. « Les gens ne savent pas quels sont les difficultés qu’on peut rencontrer sur la route. Il est important que les populations sachent que le désert tue, la mer aussi, et il existe des camps de tortures dans bon nombre de pays comme la Tunisie, la Libye etc. », a-t-il indiqué. Le représentant AVSI Côte d’Ivoire s’indigne devant ce qu’il qualifie « d’une traite d’êtres humains » et qui mérite d’être connu de tous et d’y mettre fin.

Cet Annual Meeting se veut comme un cadre  d’échange d’expériences au niveau international. Il s’est agi pour chacune des délégations venues d’Italie, de la Tunisie, du Moyen-Orient, de l’Ouganda, du Kenya, du , du Brésil etc. de présenter et de partager leurs expériences en matières de traitement de migration illégale dans leur pays respectifs. Des différents exposés, il est clairement ressorti qu’il faut davantage protéger et aider les migrants, mener des plaidoyers à l’endroit des décideurs et plus de collaboration entre les différentes organisations de défenses des migrants.

LIRE AUSSI: Henri Konan Bédié: « notre meeting du 19 octobre 2019 à Yamoussoukro a fait perdre la sérénité au RHDP »

Le pays hôte de cette activité, la Côte  d’Ivoire à travers son Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur, a exposé sur la politique de l’Etat de Côte d’Ivoire relative à la migration illégale. Pour lui beaucoup d’efforts sont consentis par l’Etat Ivoirien afin de freiner voire endiguer cette autre forme de « traite humaine » voilée. Une politique d’intégration et d’accompagnement des migrants de retour est donc mise en œuvre avec le concours des différents partenaires pour une intégration ou reconversion réussie.

Migration clandestine dans le monde: AVSI

L’état des lieux de la migration en Côte d’Ivoire montre qu’il est un pays d’accueil. Un fort pourcentage des gens viennent des pays limitrophes. Mais ces dernières années, le pays est devenu à la fois un pays d’immigrés et d’émigrés de façon illégale pour atteindre les côtes Européennes. C’est ce phénomène qu’AVSI essaie de faire connaître afin de créer l’alternative. 

LIRE AUSSI: Abi-Daman: « Coulibaly-Kuibiert, un peu trop bavard dans le débat politique donne raison à Soro »

Pour cette organisation non gouvernementale, les gens  ont toujours migré. Et la migration  en elle-même a permis à des pays comme l’Italie de se développer. C’est pourquoi AVSI pense que ‘’voyager pour découvrir le monde est une bonne chose, mais être obligé de voyager parce qu’on n’a pas du travail chez soi est risqué’’, mais malheureusement c’est le constat qui est fait.

Pour remédier à la migration illégale et souvent meurtrière, l’Association Volontaire du Service International, au sorti de ces trois jours d’atelier à Abidjan au mois de novembre 2019,  a formulé un plaidoyer à l’endroit des autorités. Pour cette organisation « il est souvent difficile de trouver des solutions exhaustives à des problèmes si complexes seulement au niveau local.

LIRE AUSSI: Migration du travail: voici la stratégie de Djibouti

En Afrique subsaharienne une grande partie de la population travaille dans le secteur informel. Un secteur précaire. Il faut donc essayer de mettre en place une politique qui facilite l’emploi jeune, combler le vide entre la formation théorique et la possibilité d’emploi, revaloriser tout une série de travaux agricoles, artisanales etc. et veiller à une bonne communication et un traitement adéquat de l’information. Car, plusieurs communications ont tendance à faire croire que dans certains pays c’est l’eldorado, ce qui n’est plus exact ».

Pour rappel, l’Association Volontaire du Service International (AVSI) a pour missions d’accompagner, de rechercher et de trouver des fonds afin de les mettre  à la disposition de politique d’intérêt général. AVSI est présente dans 39 pays du monde.

Personnalités liées avec l’article