Ministère ivoirien de la Construction : Bruno Koné obtient un budget de 46,5 milliards de FCFA pour 2024

Le ministère ivoirien de la Construction a obtenu le quitus des députés pour un budget de 46,507 milliards de francs CFA, pour l’exercice 2024.

Ce budget, qui est en hausse de 10,5% par rapport à celui de 2023, permettra au ministère de mettre en œuvre sa politique en matière de gouvernance, de foncier et d’urbanisme, de construction et de maintenance et de logement.

En matière de gouvernance, le ministère entend vulgariser les textes législatifs et réglementaires de son département, renforcer les capacités et déconcentrer le service de la brigade d’investigation et de contrôle urbain, poursuivre l’amélioration du service à l’usager, simplifier et informatiser les procédures de traitement des actes du foncier urbain tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Foncier et urbanisme

Au niveau du foncier et de l’urbanisme, le ministère poursuivra la réalisation des Plans d’urbanisme de détails des 10 unités urbaines du Schéma directeur d’urbanisme de la grande Abidjan (SDUGA), la délimitation des territoires villageois dans le District d’Abidjan, le redressement et la régularisation des lotissements appliqués et non approuvés dans les villes de Côte d’Ivoire et l’élaboration des plans d’urbanisme directeur des chefs-lieux de département (dans 80 localités).

LIRE AUSSI: Ministère ivoirien de la Construction: liste des 80 localités concernées par les études d’élaboration des Plans d’Urbanisme Directeurs

Le ministre entend également poursuivre le projet d’adressage du district d’Abidjan et lancer la pose des plaques d’adresse et de numéro et finaliser le Système intégré de gestion du foncier urbain (SIGFU).

Construction et maintenance

En matière de construction et de maintenance, le ministère consolidera et renforcera les missions de la plateforme collaborative de contrôle des constructions (MCLU, district d’Abidjan, mairies) et démarrera le projet de surveillance électronique (contrôle et prévision) des chantiers de construction dans la ville d’Abidjan.

LIRE AUSSI: Projet de loi relatif aux recettes non fiscales: le ministre Adama Coulibaly obtient le OK des députés

Dans la dynamique d’un logement sécurisé, le ministère travaillera entre autres à l’opérationnalisation du Fonds de garantie pour le logement social (FGLS) et poursuivre la mise en œuvre des réformes concernant l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), démarrer le programme d’urgence de construction de 20 000 logements à Abidjan intramuros et de 5000 logements à l’intérieur du pays.

LIRE AUSSI: Logements sociaux, le PPA-CI s’interroge: « qui sont les bénéficiaires dont parle le gouvernement ? »

Ce budget est une bonne nouvelle pour le secteur de la construction, du logement et de l’urbanisme en Côte d’Ivoire. Il permettra au ministère de poursuivre ses efforts pour améliorer la gouvernance du secteur, régulariser le foncier urbain, promouvoir la construction et la maintenance de logements de qualité et accessibles à tous.

Written by Colombe Blanche

Côte d’Ivoire : révision du code minier et pétrolier

Divorce ou séparation de corps : quelle différence ? tout savoir