Municipales et régionales 2018 : Qui sont ces journalistes candidats ?

La campagne pour les élections couplées municipales et régionales 2018 en Côte d’Ivoire ont débuté depuis le jeudi à minuit. Les politiciens ne sont pas les seuls dans cette course, les journalistes font également parler d’eux. Qui sont ces journalistes candidats ?

patron des éditions ‘’Le Réveil’’, maire sortant de la commune de Toulepleu et candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire et candidat à sa propre succession. Dans le débat du pour ou contre le parti Unifié, Joël N’Guessan, cadre et ancien porte-parole du Rassemblement des républicains avait tenu des critiques virulentes à l’endroit des cadres du parti septuagénaire.

Denis Kah Zion avait répondu en ces termes: «PDCI-RDA, ne nous laissons pas distraire par Joël N’Guessan, allons à l’essentiel!». Face à DKZ, Boniface Blaoué, un candidat indépendant. Robert Sohn, candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) s’étant finalement retiré.

Assalé Tiémoko, patron de l’hebdomadaire satirique « L’Éléphant Déchaîné » est candidat indépendant dans la commune de Tiassalé pour la deuxième fois, après les législtaives qu’il avait perdu de justesse. Par son slogan ‘’nouvelle vision pour Tiassalé’’, il compte faire mordre la poussière à ses adversaires notamment celui du RHDP Sylla Soualiho.

Coulibaly Sounkalo dit Charles Sanga maire sortant de la commune de Tafire et ex-patron de l’ex ‘’le patriote’’ est candidat à sa propre succession. Récemment, il a présenté des réalisations achevées ou en cours des travaux entrepris dans la commune. «Un nouveau lotissement, un château d’eau, une gare routière d’un coût de 82 millions de FCFA, un commissariat de police, une brigade de gendarmerie, une maison des retraités».

Charles Sanga semble partir en roue libre dans cette commune. Selon, il veut donner une nouvelle allure à sa localité. « Je veux transformer mon village sinistré par la longue crise ivoirienne de 2002 en une ville moderne », a-t-il déclaré. Ayant échoué aux élections législatives passées, , journaliste et présentateur du journal télévisé à la Radio Diffusion Télévision (RTI) est candidat à la mairie de Bingerville.

A lire aussi : Denis Kah Zion (Nouveau Réveil) : « Bédié a toujours eu raison très tôt »

Candidat malheureux des élections législatives en 2016, Hamza Diaby veut cette fois la mairie de Bingerville. Il affrontera , maire sortant de la commune de Bingerville.

Hamza Diaby
Hamza Diaby

À Jacqueville, l’ancien journaliste converti en homme d’affaires Joachim Beugré maire sortant conduisant la liste ‘’Omouankon’’, est plus que jamais déterminé à briguer un deuxième mandat. « Donnez-moi un autre mandat pour que je continue le travail que nous avons commencé », a-t-il demandé. Il affrontera , candidat du RHDP et , candidat du PDCI.

candidate RHDP et maire sortant de la commune de Kaniasso, semble elle, aller en roue libre dans cette localité. D’autant plus qu’elle y a été élue sénateur. Marc Adou, visiblement le plus jeune des journalistes dans cette course aux élections municipales. Il part comme un outsider dans une commune déjà à la solde de dinosaures comme Fofana Siandou RHDP, unifié et Dr du PDCI. Il pourra compter selon lui sur sa jeunesse et sa proximité avec les populations de la commune. Un atout favorable sait –on jamais.

président sortant du conseil régionale du Folon à été désigné candidat du RHDP, Unifié après plusieurs consultations. Il a donné l’information aux populations lors d’une tournée dans certains villages, il leur a même demandé de cultiver la paix et à l’union. Dans cette course, il affrontera un autre ancien journaliste, , candidat indépendant aujourd’hui président de l’Union Africaine des ONG de Développement (UAOD) candidat indépendant.

Aux dernières Sonhon s’est retiré. Denis Kah Zion à face à lui le candidat indépendant Boniface Blaoué.

Roxane Ouattara

Elections municipales 2018 : Voici les 126 candidats officiels du PDCI-RDA

Personnalités liées avec l’article