« Ne vous pressez pas, ADO est un être humain et il partira un jour comme nous tous »

Selon le conseiller Spécial du Directeur Général de la LONACI, Karim Ouattara, le Président Ouattara possède les qualités auxquelles étaient attachées Houphouët.

Si tu n’as pas connu HOUPHOUËT-BOIGNY, au moins tu connais ALASSANE OUATTARA.

De 1973 à 1974, pour faire la promotion de la destination Côte d’Ivoire et du Cacao ivoirien, le President Houphouët-Boigny avait signé un contrat avec le Club Girondins de Bordeaux en vogue à l’époque.

Houphouët-Boigny était dans la construction, mais aussi dans la promotion de la Côte d’Ivoire. Comme le fait aujourd’hui, 45 ans après lui, le Président KAGAME focus sur la construction et la promotion du Rwanda au point où des Ivoiriens qui n’y ont jamais mis les pieds en parlent avec fierté.

Je n’étais pas encore né en 1974, je m’intéresse juste à l’histoire de mon pays et j’apprends pour que vive la vision de nos prédécesseurs à travers nous.

La Côte d’Ivoire est présentement en chantier, cela n’est aucunement une propagande mais une réalité plausible et je remercie les artisans de cette dynamique qui ne profitera qu’aux générations futures. Merci au Trio ADO-DUCAN-GON, qui travaillent sans tenir compte des invectives irresponsables, irrespectueuses et stériles.

LIRE AUSSI: Guikahué sur les 8 universités de Ouattara: « je suis sûr que ses ministres lui donnent de faux chiffres »

Je me rappelle une expression du V-PR DUCAN en 2010 lorsqu’il me recevait à son domicile, non loin du carrefour Duncan comme lui même me l’avait indiqué, dans le cadre de mes activités sociales en faveur de la non-violence.

Le V-PR DUNCAN alors haut dirigeant du PDCI dans l’opposition et dans un contexte préélectoral me disait : « Jeune homme, j’encourage votre initiative en faveur de la non violence, c’est dans la paix qu’un pays se construit » ; puis il ajouta : « observez bien désormais quand vous visiterez un pays Africain, si vous ne voyez pas de grues à l’horizon et que vous ne voyez pas de « Caterpillar » sur les chantiers, alors ce pays est aux arrêts et son économie est mourante. Les grues et les « Caterpillar » sont des indicateurs d’une économie en bonne santé ». Cette expression, je l’oublierai jamais.

LIRE AUSSI: Hanny Tchelley à Demba Traoré: « Simone a tout donné à un homme, Laurent Gbagbo, à un parti, le FPI »

Le PR OUATTARA a conseillé récemment, d’arrêter les bavardages irresponsables et irrespectueux ; et je comprends d’ailleurs qu’il ne cesse d’appeler le PR BEDIE son Aîné, malgré leurs divergences. Cela est pour moi un modèle d’éducation et de sagesse.

Le PR OUATTARA ne cesse de conseiller aux Ivoiriens de bien choisir en 2020, en votant pour un candidat qui travaillera pour les Ivoiriens et la Côte d’Ivoire. Il n’a pas dit, choisissez le candidat de mon parti, mais plutôt quelqu’un qui travaillera pour le pays. Cela est très honnête et démocratique de sa part. Apprenons de nos aînés, et concentrons-nous sur le travail, la fanfaronnade et les querelles politiques ne construisent pas un pays.

Lorsque Houphouët-Boigny inaugurait le Boulevard Valery Giscard d’Estaing (VGE) en janvier 1978, la population de toute la Côte d’Ivoire était estimée à 7 586 000 habitants et les personnes à courte vision de l’époque ne pouvaient prévoir les embouteillages des années 2019 où la ville d’Abidjan, seule, avoisine aujourd’hui 6 millions d’habitants.

LIRE AUSSI: Transfert de la capitale à Yamoussoukro: « Ouattara manque de vision »

Présentement en 2019, la population ivoirienne est estimée à 25 823 000 habitants et nous avons le sentiment d’étouffer dans les villes et d’être essoufflé dans la recherche de solutions pour réduire le chômage.

Les projections pour 2 100, annoncent une population ivoirienne estimée à 101 154 000 habitants, ce qui engendrera sans aucun doute un ensemble de problèmes à gérer par nos petits enfants lorsque ni ADO, ni BEDIE, ni GBAGBO ne seront là, encore moins notre génération dont les plus chanceux d’être en vie seront des centenaires inopérants, là où nos enfants nés en 2020 auront 80 ans.

Voici les vraies questions à se poser et voir qui est dans la dynamique de planification et de réalisations préventives pour les générations futures. Je suis entièrement d’accord avec le Président OUATTARA lorsqu’il dit qu’il est temps de laisser la place à la Nouvelle Génération. Drogba avait encore de beaux restes lorsqu’il a laissé la place à ses cadets, que le politique s’en inspire.

LIRE AUSSI: Décès : Charles Diby Koffi est mort ce 7 décembre 2019

OUATTARA est plus qu’un bâtisseur, c’est un visionnaire.

Un sage m’a dit un jour:
« Lorsque tu arrives dans un village et que tu t’exclames devant la beauté de ce village, tous ceux qui n’aiment pas le chef de village, se sentent offensés et trouveront même dans le trébuchement du chef un signe désespéré de son éviction ».

Ne vous pressez pas, ADO est un être humain et il partira un jour comme nous tous, vous serrez également mis à l’épreuve, ne vous pressez pas, avec le temps on arrive toujours à comparer différentes époques.

Que ceux qui n’ont pas pas connu Houphouët-Boigny observent ADO, tout y est …

Je dépose ça ici, en attendant le temps des comparaisons des époques.

Personnalités liées avec l’article