« Non, Ouattara ne doit pas laisser faire ça ! Pour la 1ère fois, les chrétiens se sentent menacés en Côte d’Ivoire »

Guillaume Soro a exprimé son regret face à l’annulation de la marche du 15 février 2020. Pour lui, les chrétiens se sentent menacés en Côte d’Ivoire.

« Ce sont des moments sombres de l’histoire de notre pays. Pour la première fois, des chrétiens de sentent menacés. Houphouët-Boigny doit se retourner dans sa tombe. Lui qui disait que Dieu est amour. Non non non, Ouattara ne doit pas laisser faire ça », a tweeté Guillaume Soro le dimanche 26 février 2020.

LIRE AUSSI : Soro, mes regrets : « j’avoue et je reconnais mon combat a échoué, il n’a pas atteint ses objectifs »

Cette réaction de Guillaumes Soro, président de Génération et Peuples Solidaires (GPS) et candidat à la présidentielle d’octobre 2020, survient après l’annulation de la marche de la paix prévue le 15 février 2020, annoncée par le Père Augustin Obrou, chargé de communication et des relations extérieures de l’archevêché d’Abidjan.

Personnalités liées avec l’article